Un sans-abri se fait voler son violon : l'Orchestre Métropolitain lui en offre un nouveau

Mark Landry, un sans-abri atypique connu des habitants de Montréal pour son goût pour le violon, a reçu un nouvel instrument de l’Orchestre Métropolitain, après s’être fait dérobé le sien dans la nuit du 11 au 12 avril.

Figure incontournable du quartier Hochelaga-Maisonneuve, Mark Landry s’installe souvent à la station de métro Joliette, laissant planer des airs de Mozart ou encore de Mendelssohn. Or le mardi 12 avril, les usagers du métro n’ont pu profiter de la musique de Mark puisqu’il fut victime d’un vol inqualifiable. Dès le matin, une internaute poste la photo de Mark et de sa pancarte signalant le vol de son instrument. Aussitôt, cette publication émeut de nombreux internautes, celle-ci prenant une telle importance que l’Orchestre Métropolitain décide- dans la foulée - de venir en aide au sans-abri.

En partenariat avec la Maison du Violon, l’orchestre a décidé de répondre à cet acte odieux commis la nuit précédente en lui offrant un nouvel instrument. Ainsi, Mark Landry a pu bercer les oreilles des usagers de la station Joliette dès mardi après-midi. Jean Dupré, directeur général de l’Orchestre Métropolitain été le témoin privilégié d’une démonstration de la virtuosité de la part du violoniste itinérant.

Ce n’est pas la première fois que Marc Landry est confronté à cette situation : en 2010, alors qu’il effectuait un séjour à l’hôpital, il s’était également fait dérober son instrument ainsi que toute la maigre fortune qu’il était parvenu à rassembler grâce au talent qu’il exerce quotidiennement dans le métro.

Sur le même thème