La Sacem et IBM s'associent pour collecter les droits de la musique en ligne

Le journal Les Echos révèle que la Sacem s’allie pour 10 ans avec la société informatique américaine IBM pour mieux collecter les droits de la musique diffusée en ligne.

La Sacem et IBM s'associent pour collecter les droits de la musique en ligne
L’écoute de la musique en ligne a entrainé une explosion des données à traiter, © Getty

Afin de faire face à la progression considérable de l'écoute de la musique en ligne, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) s’est alliée pour 10 ans avec la multinationale américaine de l’informatique IBM. C’est le journal Les Echos qui révèle ce nouveau partenariat. Le journal explique que l’essor de l’écoute de la musique en ligne a entraîné une explosion des données à traiter et que cette opération doit donc permettre à la Sacem de mieux collecter les droits de la musique diffusée sur internet et de répartir plus efficacement l’argent des ayants-droits. « L’année dernière, près de 982,5 milliards d’actes de téléchargement et de streaming ont été comptabilisés, presque deux fois plus qu’en 2015, » relate la Sacem dans son communiqué.

Les deux partenaires vont mettre en place une nouvelle plateforme, URights, qui sera hébergée sur le serveur informatique en réseau d’IBM. Elle permettra de traiter plus rapidement les données envoyées par des sites d’écoute de musique en ligne, comme Youtube ou Spotify, pour payer ensuite les auteurs-compositeurs. Selon Les Echos, si URights fonctionne, la Sacem et IBM pourrait proposer à d’autres collecteurs de droits, comme GEMA en Allemagne, PRS au Royaume-Unis, ou encore l’Ascap aux Etats-Unis, d’utiliser ce service, contre rémunération.