Un millier d'artistes norvégiennes dénoncent le harcèlement sexuel dans le milieu de la musique

Dans un appel publié le 22 novembre dans la presse, près d’un millier de musiciennes et chanteuses norvégiennes ont dénoncé les viols, les agressions et le harcèlement dont elles ont pu être victimes dans leur milieu.

Un millier d'artistes norvégiennes dénoncent le harcèlement sexuel dans le milieu de la musique
La chanteuse de jazz Hilde Hefte fait partie des signataires de l'appel contre le sexisme, © Hefte Hilde

706 musiciennes et 295 chanteuses ont lancé un appel contre le harcèlement, les abus sexuels et les viols dans l’industrie musicale norvégienne. « Il n’y a aucune raison de penser que le milieu de la musique est mieux ici, dans le pays " le plus égalitaire du monde " », peut-on lire dans la tribune. Publié le 22 novembre 2017 par le journal Aftenposten, cet appel a été rejoint par d’autres femmes et le média actualise régulièrement sa page afin d'ajouter toutes les nouvelles signatures.

« Nous exigeons la tolérance zéro concernant les agressions sexuelles, le harcèlement et la violence. La honte doit retourner dans le camp des auteurs de ces actes et de ceux qui les protègent. Nous savons qui vous êtes », peut-on lire dans la tribune. Ses signataires saluent également l’appel lancé par les 653 chanteuses lyriques contre le sexisme dans le milieu de la musique classique en Suède, « nous voulons rompre le silence et mettre en lumière ces histoires ».

Le journal publie ensuite des témoignages de victimes. « J’ai perdu un poste de choriste sur un album parce que je ne voulais pas « travailler à genoux ». Le producteur avait exigé que je lui fasse une fellation. Quand je me suis mise en colère (…) il a dit qu’il allait ruiner ma carrière dans l’industrie. »

Sur les réseaux sociaux, ce mouvement a également pris de l’ampleur, et plusieurs femmes partagent leurs expériences sous le hashtag #nårmusikkenstilner, « quand la musique s’éteint ».