Un alto dérobé au salon Musicora

Un alto du luthier montpellierain Yann Poulain a été dérobé dimanche soir, une heure avant la fermeture du salon Musicora qui se tenait à Paris. Une plainte a été déposée.

Un alto dérobé au salon Musicora
L'alto de Yann Poulain a été dérobé dimanche 3 juin lors du salon Musicora à Paris

Le salon Musicora, qui se tenait ce week-end à Paris, se termine sur une fausse note. Yann Poulain, luthier installé à Montpellier depuis 2001 et qui tenait un stand sur le salon, s'est fait voler un alto dimanche soir. « Cela s'est passé une heure avant la fermeture. Alors que j'étais à quelques mètres de mon instrument. Je n'ai absolument rien vu », relate Yann Poulain. 

Une trentaine de luthiers était pourtant présent sur cette mezzanine de la Grande halle de la Villette mais personne n'a rien vu. La sécurité a été alerté rapidement, en vain. Yann Poulain estime que son instrument sera très difficile à revendre étant donné son prix : 15 000 euros. Tous ses confères et consœurs ont été prévenus via le réseau Alafdi, qui regroupe la plupart des luthiers de France. 

« C'est la première fois que cela m'arrive et c'est très douloureux. J'ai mis tout mon cœur pour fabriquer cet instrument, j'aurais aimé qu'il puisse se développer dans les mains de musiciens talentueux », se lamente Yann Poulain, qui a porté plainte dès dimanche soir. C'est la première fois qu'un instrument est volé pendant le salon Musicora. En revanche, on recense plusieurs cas de vols d'archets, plus simples à dissimuler. 

Le vol a été relayé via la page Facebook de l'Alafdi (non partageable en raison d'un paramètre de sécurité)
Le vol a été relayé via la page Facebook de l'Alafdi (non partageable en raison d'un paramètre de sécurité), © Alafdi