Un 3e Grammy Award pour Cécile McLorin Salvant

La 61e cérémonie des Grammy Awards se tenait dans la soirée du dimanche 10 février 2019 aux Etats-Unis. La chanteuse franco-américaine Cécile McLorin Salvant y a été primée pour la troisième fois.

Un 3e Grammy Award pour Cécile McLorin Salvant
Cécile McLorin Salvant sur la scène de la 61e cérémonie des Grammy Awards, © AFP / Randy Shropshire

L’Académie des Grammy Awards a dévoilé son palmarès 2019 le dimanche 10 février à Los Angeles. 

Cette 61e cérémonie a notamment été marquée par l’apparition surprise de Michelle Obama et le triomphe du rappeur Childish Gambino, qui a notamment reçu les prix de la chanson et du clip de l’année pour This Is America, titre engagé dénonçant le racisme et le règne des armes à feu aux Etats-Unis. 

Quincy Jones a reçu le prix de la meilleure bande originale, pour la musique du documentaire Quincy, réalisé par Alan Hicks et Rashida Jones. 

Cécile McLorin Salvant récompensée à la 61e cérémonie des Grammy Awards
Cécile McLorin Salvant récompensée à la 61e cérémonie des Grammy Awards, © AFP / Emma McIntyre

La chanteuse Cécile McLorin Salvant a été récompensée du prix du meilleur album de jazz vocal pour son disque The Window. C’est le troisième Grammy pour l’artiste franco-américaine, après For One Love (2016) et Dreams and Daggers (2018). 

Toujours en jazz, le prix du meilleur album jazz instrumental a été attribué au Wayne Shorter Quartet pour Emanon

Le Palmarès classique

Andris Nelsons et l’Orchestre symphonique de Boston remportent deux récompenses, celles de la meilleure performance orchestrale et du meilleur enregistrement pour les Symphonies 4 & 11 de Chostakovitch.

Aaron Jay Kernis récompensé à la 61e cérémonie des Grammy Awards
Aaron Jay Kernis récompensé à la 61e cérémonie des Grammy Awards, © AFP / Alberto E Rodriguez

Le compositeur Aaron Jay Kernis a reçu le prix de la meilleure composition de musique contemporaine pour son concerto pour violon, crée par Ludovic Morlot, l’Orchestre symphonique de Seattle et le violoniste James Ehnes. Ce dernier a également été récompensé du prix du meilleur solo classique. 

Le prix du meilleur enregistrement d’opéra a été décerné à Bates : The (R)evolution of Steve Jobs, composé par Mason Bates

Le palmarès est à retrouver dans son intégralité sur le site des Grammy