Udo Zimmermann, célèbre pour son opéra "La Rose blanche", est mort

Mis à jour le vendredi 22 octobre 2021 à 16h53

Le compositeur allemand était atteint d'une rare maladie dégénérative. Il avait 78 ans.

Udo Zimmermann, célèbre pour son opéra "La Rose blanche", est mort
Udo Zimmermann, en 2013, © Maxppp / Arno Burgi

Il nous a quittés la nuit dernière, des suites d'une longue maladie dégénérative, relaient ce vendredi plusieurs médias allemands. Udo Zimmermann, connu notamment pour La Rose Blanche, opéra encore très régulièrement joué en Allemagne, avait 78 ans. Portrait d'un compositeur touche-à-tout, à la curiosité insatiable, dont l'oeuvre aura marqué son temps.

Église, Bach et musique vocale 

Udo Zimmermann naît en 1943 à Dresde, dans une famille luthérienne. Il découvre la musique à l'église et se prend d'amour pour le chant. Un amour qu'il cultive de 1954 à 1962, au sein du chœur de l'église Saint-Croix de Dresde. Zimmermann se prend à la même époque de passion pour la musique de Bach. Il rejoint la classe de Johannes Thilman en 1962, où il étudiera la musique vocale et le chant, avant de devenir en 1968 l'assistant de Günther Kochan à l'académie des beaux-arts de Berlin-Est. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Zimmermann compose ses toutes premières œuvres orchestrales dans les années 1960. Impressions dramatiques sur la mort de John Kennedy en 1963, pour violoncelle et orchestre, et surtout Musique pour instruments à cordes en 1968, pièce dans laquelle il recourt à la musique sérielle et à la technique dodécaphonique. Jusqu'en 1985, il composera pour l'opéra de Dresde, notamment le remarqué Moulin de Levine, qui traite des discriminations subies par la communauté juive. Parmi ses autres créations, Ode à la vie en 1974, sur des vers de Pablo Neruda, et la Sinfonia come un grande lamento, en 1978.

"Die weisse Rose"

Mais son œuvre phare est sans aucun doute La Rose Blanche ("Die weisse Rose"), du nom d'un mouvement clandestin de résistance au nazisme. Une pièce puissante basée sur l'histoire de Hans et Sophie Scholl, deux résistants allemands exécutés en 1943. Zimmermann composera une première mouture à l'âge de 24 ans, au conservatoire de Dresde. Il créera une deuxième version presque 20 ans plus tard, en 1986, à l'Opéra de Hambourg. Cette dernière est la plus célèbre, jouée notamment au festival de Salzbourg, à Vienne ou à Zurich.

Bien décidé à valoriser les œuvres contemporaines, Udo Zimmermann fonde, dans sa ville natale, le Studio Neuer Musik, qui donne naissance en 1986 au Centre de musique contemporaine de Dresde. Intendant général du Deutsche Oper de Berlin de 2001 à 2003, président de l'académie des beaux-arts de Saxe depuis 2008, le compositeur était atteint d'une rare maladie dégénérative, ce qui l'avait poussé à renoncé à l'écriture après son Concerto pour violon, composé en 2013.