Tchèque point : "Half-Time" de Bohuslav Martinu

Mis à jour le lundi 11 juillet 2016 à 13h59

En 1924, Bohuslav Martinu écrit "Half-Time", mouvement orchestral inspiré par l'ambiance de la mi-temps d'un match de football auquel le compositeur a assisté.

Half-Time (« Mi-temps » en français) est un mouvement orchestral écrit en 1924 par le compositeur tchèque Bohuslav Martinu . Alors qu’il vit à Paris depuis un an pour étudier la composition auprès d’Albert Roussel, il rentre dans son pays pour les congés d’été et compose en une semaine ce rondo pour orchestre, inspiré par un match de football auquel il a assisté quelques temps auparavant. Il vit à cette époque en colocation avec le journaliste sportif Ondrej Sekora, correspondant du journal tchèque Lidove Noviny, qui l’emmène régulièrement voir des matches (ce même Ondrej Sekora introduit d’ailleurs le rugby à XV en Tchécoslovaquie).

Ce qui intéresse Martinu, ce sont surtout les mouvements de la foule dans le stade : « Dans * Half-Time, j’ai fait le portrait de la tension des spectateurs lors d’un match de football.* » Et pour suggérer cette tension, il utilise une instrumentation qui met en avant les vents, les cuivres, les percussions et un piano obligé. Composé presque entièrement à partir d’un même motif rythmique obstiné, Half-Time fait immédiatement penser aux œuvres de *Stravinski * de la même époque. Martinu reconnaitra lui-même s’être directement inspiré du Sacre du Printemps et de ses rythmes irréguliers en ostinato (certains passages de *Half-Time * frisent d’ailleurs le plagiat !).

Le thème de la pièce s’inscrit aussi dans l’avant-garde de son époque, et en particulier dans l’esthétique du poétisme tchèque (mouvement artistique très proche du surréalisme). Half-time ouvre ainsi la voie aux futures œuvres de Martinu, comme La Bagarre (1926) ou La Revue de cuisine (1927). Vitezslav Nezval, l’une des principales figures du Poétisme, déclare trois ans plus tard dans l’avant-propos de l’édition d’un ballet de Martinu, vouloir importer la musique « dans la rue, sur le ring et dans les salles de danse, partout où le mouvement se manifeste naturellement ».

Half-Time est donné pour la première fois en décembre 1924 à Prague par la Philharmonie tchèque sous la baguette de Vaclav Talich. Les réactions du public sont vives et contrastées. Si certains sont très enthousiastes, d’autres détestent d’emblée la pièce, et une partie du public va même jusqu’à se battre à coups de poings après le concert.

Micahel Crump, l’un des biographes de Martinu, résume bien la place de cette œuvre dans la production de Martinu : « Il est admis que Half-Time n’est pas un chef d’œuvre. * [Mais malgré] *son plagiat évident et la simplicité de certains de ses matériaux, […] pour la première fois dans la musique de Martinu nous avons un véritable souffle symphonique, un sens de l’urgence et un argument clair ».

* Sur le même thème *