Sir Peter Maxwell Davies, ancien maître de la musique de la reine Elisabeth est mort

Maître de la musique de la reine d’Angleterre Elisabeth II de 2004 à 2014, le compositeur Sir Peter Maxwell Davies, communément appelé Max, est mort à l’âge de 81 ans.

Sir Peter Maxwell Davies, ancien maître de la musique de la reine Elisabeth est mort
Sir Peter Maxwell Davies donne une masterclass à l'Académie royale de musique de Londres en 2005 ©Anne Purkiss/Corbis

Sir Peter Maxwell Davies, l’«enfant sauvage de la musique contemporaine» comme le décrit la BBC dans sa nécrologie est mort. Pendant 10 ans, de 2004 à 2014, il fut le maître de la musique de la reine d’Angleterre Elisabeth II.

Ce compositeur a été le premier à être nommé pour une période définie (10 ans), tandis que ses prédécesseurs étaient nommés à vie. Le maître de la musique de la reine est en quelque sorte le compositeur officiel de la maison royale anglaise. Il compose pour les grands événements (fêtes, mariages, décès…) et peut être le conseiller musical personnel de la reine.

Sir Peter Maxwell Davies a écrit plus de 300 oeuvres de tous les genres. Outre ses qualités d’écriture, il dirigea aussi l’orchestre philharmonique de la BBC et l’orchestre philharmonique royal. Il tissa aussi un lien avec l’orchestre de chambre écossais qui l’avait nommé compositeur lauréat.

Très tôt, “Max” s’intéresse à la musique et devient un enfant prodige du piano. Il écrit sa première composition à l’âge de 12 ans. Il continue à étudier la musique et à composer. Plus tard, ses premières compositions sont rejetées car jugées “injouables”. Controversé, le compositeur devient au fil de temps de plus en plus abordable.

Vers la fin des années 60, Peter Maxwell Davie s se tourne vers l’éducation et la pédagogie tout en continuant à composer, surtout des oeuvres pour enfants. Puis il s’installe sur l’île écossaise de Hoy où il se consacra exclusivement à la composition avant d’être nommé en 2004 maître de la musique de la reine.

Souvent critiqué, Sir Peter Maxwell Davies, qui n’avait pas sa langue dans la poche, a déjà répondu :

«J’ai beaucoup été critiqué pour avoir écrit dans différents styles et pour différents genres de musique. On m'a traité de "prostitué(e)". Très bien. Je peux dire que Mozart aussi se prostituait».

Le compositeur britannique s’est éteint à l’âge de 81 ans. En 2014, il avait cédé sa place à la première femme maître la de musique de la reine : Judith Weir.

Sur le même thème