Seiji Ozawa revient sur le devant de la scène

Vainqueur du cancer qui l’a éloigné de la direction d’orchestre, Seiji Ozawa donne son nom au « Saito Kinen Festival » et déclare vouloir de nouveau diriger un opéra.

En 2013, après trois années de lutte acharnée contre un cancer de l’œsophage diagnostiqué en 2010, et divers autres ennuis de santé, Sieji Ozawa revenait au pupitre le temps de quelques concerts, et reprenait ses activités.

Lundi 4 août 2014, c’est un chef d’orchestre plus serein qui a déclaré aux journalistes souhaiter de nouveau diriger un opéra. Une autre information fut alors révélée : le Saito Kinen Festival, fondé et dirigé par Seiji Ozawa en mémoire à son professeur Hideo Saito sera renommé « Seiji Ozawa Matsumoto Festival » à compter de l’édition 2015.

A 78 ans, Seiji Ozawa ironise : « Les gens peuvent dire que je suis proche de la mort, mais je ferai de mon mieux pour que ça n’arrive pas ». Le chef japonais est plus à l’aise aujourd’hui, à l’idée de donner son nom à une institution, qu’il y a vingt ans, lorsque l’orchestre de Boston inaugurait le Seiji Ozawa Hall : « Je leur ai dit que je n’aimais pas cette idée, parce que ça sonnait comme une pierre tombale pour moi ».

L’ironie et l’humour de Seiji Ozawa soulignent un nouveau souffle : « Que quelqu’un comme moi, qui a connu maladie grave et opération, puisse parler nonchalamment de la mort, c’est la preuve que je suis complètement guéri. Ou alors, je suis complètement débile, mais merci de penser à moi comme une personne rétablie et active ».

Sur le même thème