Saintes, l’autre cité de la musique

Le Festival de Saintes fait partie d’une grande structure intitulée Abbaye aux Dames – La Cité musicale, Saintes. Portrait d’un lieu de vie et d’épanouissement musical pas comme les autres.

Saintes, l’autre cité de la musique
L'abbatiale de Saintes (©Guillaume Decalf)

C’est une ville dans la ville, une Cité musicale qui prend tout son sens une fois passées les portes de son enceinte. Le complexe de l’Abbaye aux Dames, à Saintes, est composé du corps abbatial, où se déroulent les concerts, d’un petit auditorium, d’un conservatoire de musique, de bureaux pour l’administration, de logements sociaux et de chambres d’hôtel, occupées pendant la durée du festival par les musiciens.

saintes porte mea 603 380
saintes porte mea 603 380

Les artistes dorment, répètent, vivent dans cette abbaye bénédictine fondée au XIe siècle, et habitée jusqu’à la toute fin du XVIIIe siècle par les moniales avant de devenir tour à tour prison, puis caserne militaire. Ils dorment dans les cellules, restaurées dans les années 1970, répètent dans l’ancien réfectoire (devenu conservatoire)… Plus de 200 ans après le départ des dernières religieuses, ces artistes vivent, eux aussi, en communauté.

Image couloir Saintes
Image couloir Saintes

Comme toute ville, cette cité musicale a sa rue principale, un couloir de transit le long duquel on capte, l’oreille tendue, quelques accords de violon ou de clarinette, quelques paroles en français, en anglais, en allemand… Quelques éclats de rire perdus au loin, le son des pas qui s’éloignent, happés et digérés par les lourdes pierres.

{% embed soundcloud %} Qu’ils découvrent les lieux ou qu’ils en connaissent déjà les moindres recoins, chaque artiste est, entre ces murs, incorporé dans l’édifice. Le musicien y passe du lit à la salle de répétition, de la salle de répétition au concert, du concert au lit, dans cette même concomitance où les moniales alternaient sommeil, travail, et prières.

La terrasse éphémère du Festival de Saintes (©Guillaume Decalf, France Musique)
La terrasse éphémère du Festival de Saintes (©Guillaume Decalf, France Musique)

Bien entendu, cette communauté musicale est aujourd’hui ouverte à tous. Ses occupants ont troqué le réfectoire d’antan pour la terrasse éphémère, au cœur de la structure. De cette terrasse, on entend la vie derrière les murs rires et paroles s’échappent des fenêtres ouvertes, comme pour mieux annoncer au public venu ici se restaurer qu’il est partie prenante de cette communauté musicale.

Informations pratiques :
Le Festival de Saintes se tient du 11 au 19 juillet 2014. Deux magazines des festivals s'y sont déroulés, vendredi 11 et samedi 12 juillet.

Sur le même thème