Roselyne Bachelot voit ses affectations réduites

Pour éviter tout conflit d'intérêt, la ministre de la Culture ne pourra pas intervenir en cas d'affaires concernant une société de production de spectacles, ainsi que trois associations.

Roselyne Bachelot voit ses affectations réduites
Roselyne Bachelot, © Maxppp / LUDOVIC MARIN / POOL

Pas de conflit d'intérêt au ministère de la Culture. Après l'examen de sa déclaration par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique effectuée lors de sa prise de fonction, Roselyne Bachelot doit restreindre son champ d'action. 

Suite au décret n°2020-1393 publié au Journal Officiel ce17 novembre, la ministre ne peut plus intervenir concernant trois associations auxquelles elle est liée plus ou moins directement: Music'O Séniors qu'elle a créée en 2008, Forumopera.com, site Internet auquel elle collabore depuis 2012, et Le Cercle de l'Harmonie, ensemble de musique dirigé par Jérémie Rhorer dont Olivier Tcherniak, avec qui elle a créé Music'O, est également un des administrateurs. 

Roselyne Bachelot doit aussi renoncer à s'occuper des affaires concernant la société de production DHRB International Events, fondée par Damien Hammouchi, diplômé du CNSM de Paris et directeur du développement de la chaîne C8. Elle en était la directrice générale jusqu'au 9 juillet dernier. Son poste a été repris par son fils, Pierre Bachelot.

Toutes les affaires concernant ces associations ou la société de production seront désormais gérées par le Premier ministre, conformément au décret de 1959 qui définit les attributions des ministres. 

Cette restriction n'est pas une première pour le cabinet ministériel. Françoise Nyssen, ex-directrice des éditions Actes Sud avait vu ses fonctions de ministre de la Culture (17 mai 2017-16 octobre 2018) fortement restreintes concernant le milieu littéraire.