Roger Muraro reconstitue une œuvre inachevée de Messiaen

Le vendredi 23 juin 2017, le pianiste Roger Muraro présente en création mondiale « Fauvettes de L’Hérault », une œuvre qu’il a reconstituée à partir d’une partition incomplète d’Olivier Messiaen.

Roger Muraro reconstitue une œuvre inachevée de Messiaen
Olivier Messiaen, © Studio Harcourt

Après deux ans et demi de travail, le pianiste Roger Muraro a reconstitué une partition incomplète d’Olivier Messiaen. Au tournant des années 1960, ce dernier avait laissé inachevée la composition d’un concerto, une œuvre pour piano et orchestre qui devait répondre à une commande officielle pour le centenaire de Claude Debussy, en 1962.

C’est son voyage au Japon avec la pianiste Yvonne Loriod pendant l’été 1962 qui le détourne de sa partition. Le pays le fascine et lui inspire la composition de Sept Haïkaï, qu’il présentera finalement pour l’hommage à Debussy.

Mais après deux ans et demi de recherche, dans les archives du compositeur déposées à la Bibliothèque nationale de France ainsi que dans la maison de Messian, Roger Muraro a réussi à retrouver la partition abandonnée. « Si les premiers travaux retrouvés du concerto proposent une orchestration trop succincte, la partition du piano solo, en revanche, est magnifique, brillante, parmi les plus audacieuses de cette période », explique le pianiste « Fondée sur des notations d’oiseaux prises dès 1958 dans l’Hérault, l’œuvre révèle de nouveaux chants » ajoute-t-il.

Le musicien explique donc avoir repris les indications de structure laissées par l’auteur pour créer Fauvettes de l’Hérault – concert des garrigues qu’il interprétera en première mondiale le 23 juin au Toppan Hall de Tokyo le 23 juin. La création française aura lieu à Paris lors du Festival Présences de Radio France en février 2018.