Riccardo Muti prolongé à la tête de l'orchestre de Chicago jusqu'en 2023

Riccardo Muti, qui est à la tête de l'Orchestre symphonique de Chicago depuis 2010, partira en 2023 au lieu de 2022, prolongeant son contrat pour mener à bien des projets annulés à cause de la pandémie. Il a dirigé jeudi 23 au soir son premier concert avec l'orchestre depuis février 2020.

Riccardo Muti prolongé à la tête de l'orchestre de Chicago jusqu'en 2023
Riccardo Muti, qui est à la tête de l'Orchestre symphonique de Chicago depuis 2010, partira en 2023 au lieu de 2022. Ici en concert avec le CSO en 2012., © AFP / (Photo by Hiroyuki Ito/Getty Images)

La direction de l'Orchestre symphonique de Chicago (CSO) a annoncé le mercredi 23 septembre que le contrat de son directeur musical actuel, Riccardo Muti, était prolongé jusqu’à la fin de la saison 2022-2023.

Riccardo Muti, qui a pris ses fonctions en 2010, est aujourd'hui le 10e chef d’orchestre de la formation. Il a accepté de prolonger d’un an son contrat pour donner certains des concerts qui avaient dû être annulés à cause du COVID.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Je suis très fier des musiciens de ce grand orchestre et heureux de rester en tant que directeur musical pour poursuivre notre grande collaboration artistique, déclare le maestro sur le site de l'orchestre,et pour travailler avec nos administrateurs, nos bénévoles et notre administration afin que la musique reste un élément important de notre communauté et une lueur d'espoir dans le monde entier

De son côté, l'orchestre, représenté par le corniste James Smelser, a expliqué :

Les musiciens du Chicago Symphony Orchestra sont extrêmement heureux que Maestro Riccardo Muti reste notre directeur musical. Depuis le début de son mandat en 2010, le maestro Muti s'est attaché à travailler avec les musiciens pour établir une relation qui nous permet de nous produire au plus haut niveau.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Paramétrer les cookies

Une collaboration qui remonte à 1973

La collaboration entre le chef et le CSO a débuté en réalité en 1973 où le jeune Riccardo Muti était venu diriger l’orchestre pour la première fois. En 2007, le chef avait été invité pour un mois de résidence ainsi qu’une tournée européenne avant sa nomination officielle en 2010 : « La façon dont ils ont répondu à mes idées musicales et le sentiment de famille que nous avons immédiatement créé ensemble m'ont poussé à accepter cet engagement très prestigieux », déclarait Riccardo Muti dans une interview en 2018. 

Depuis lors, le chef a notamment travaillé avec l’orchestre sur le répertoire romantique avec Beethoven, Bruckner, Verdi ou encore Tchaïkovski mais il a également encouragé la création contemporaine en dirigeant 13 premières mondiales et en associant l’orchestre à des compositeurs en résidence.

Le chef a donné ce jeudi 23 septembre son premier concert avec l’orchestre depuis 19 mois. Avec un programme symbolique : l’ouverture de L’Amant anonyme, unique fragment subsistant d’un opéra du Chevalier de Saint-Georges, compositeur du XVIIIe siècle aussi surnommé à l’époque « le Mozart noir », un Andante moderato issu du Quatuor en sol majeur de la compositrice américaine Florence Price (1887-1953) et la symphonie n°3, L’Héroïque, de Beethoven.