Les concerts vont reprendre à Radio France

A l'arrêt depuis le 15 mars comme toutes les salles du pays, Radio France annonce la reprise des concerts de ses formations musicales. A partir du 6 juin, 9 concerts symphoniques et 10 de musique de chambre seront donnés en direct dans l'Auditorium et diffusés sur France Musique et Arte Concert.

Les concerts vont reprendre à Radio France
L'Auditorium de Radio France , © Radio France / Christophe Abramowitz

Après une telle succession de mauvaises nouvelles concernant la vie musicale touchée de plein fouet par la crise du coronavirus, enfin la tendance commence à s'inverser. Si les salles de concert sont toujours fermées au public pour le moment, certaines d'entre elles reprennent peu à peu du service. C'est le cas de l'Auditorium de Radio France qui à partir du 6 juin accueillera à nouveau les formations musicales de la maison ronde, mais sans public. 

Une fois par semaine à 20h et jusqu'au 23 juillet, l'Orchestre national de France et l'Orchestre philharmonique de Radio France alterneront pour proposer 9 concerts en direct diffusés sur France Musique et Arte Concert. A la baguette, différents chefs se succéderont pour proposer des programmes d'une heure de musique, "conçus sur mesure, afin de valoriser le répertoire pour instruments à cordes et percussions, d'explorer des partitions plus rares et donner à entendre quelques découvertes" nous apprend un communiqué de Radio France Concerts.

Invité de Musique Matin ce jeudi 28 mai sur France Musique, Michel Orier, directeur de la musique à Radio France, a en effet précisé que les contraintes sanitaires constituaient un "fil rouge dans la programmation des oeuvres". Distance de 1,5m minimum entre chaque musicien, modification de la disposition de l'orchestre, vitres en plexiglas, etc. "Chaque jour, de nouvelles études paraissent et c'est encourageant. Nous travaillons également à la reprise du Choeur et de la Maîtrise qui n'est possible pour l'instant" a expliqué Michel Orier.

Les deux orchestres seront dirigés par Kent Nagano, Daniele Gatti, Daniel Harding, François-Xavier Roth, Leonardo García Alarcón, Renaud Capuçon, Barbara Hannigan et Cristian Măcelaru et feront écouter des oeuvres de Arvo Pärt, Richard Strauss, Henri Dutilleux, Samuel Barber, Wolfgang Amadeus Mozart, Clara Schumann ou Béla Bartok.

En complément des concerts symphoniques, Radio France proposera 10 concerts de musique de chambre. Au programme, une intégrale des sonates pour piano de Beethoven, coordonnée par François-Frédéric Guy avec des musiciens de la jeune génération (Guillaum Bellom, Nathalia Milstein, Gaspard Dehaene ou Maroussia Gentet), du Beethoven toujours avec le Quatuor Diotima et deux quintette de Mozart avec le Quatuor Ebène et l'altiste Antoine Tamestit. 

Michel Orier a salué l'inventivité des formations musicales de Radio France qui ont su s'emparer du numérique pour "tisser une communauté humaine". Les vidéos des formations musicales ont en effet rencontré un immense succès sur internet et les réseaux sociaux et elles ont constitué un "outil pédagogique et de pratique musicale formidable". Michel Orier a envie de croire à une reprise des concerts prévus dès septembre mais planche en même temps à des scénarios alternatifs.

Il a évoqué une "période épouvantable pour la culture" et la nécessité d'en sortir rapidement au risque de causer des "dégâts considérables sur le secteur et pour notre public". Ces concerts seront dédiés au Festival de Saint-Denis et au Festival Radio France Occitanie Montpellier, "manifestations dans lesquelles les formations musicales ont l'habitude de se produire chaque été" et qui ont été annulées en raison de l'épidémie. 

Enfin, les formations musicales de Radio France annoncent qu'elles répondront évidemment présentes lors de la Fête de la musique le 21 juin et lors de la Fête nationale le 14 juillet, où se tient habituellement le Concert de Paris au pied de la Tour Eiffel. Un dispositif approprié leur permettra de se faire entendre.