Régine Crespin, « visage de concierge d’immeuble » selon Yann Moix

Régine Crespin, « visage de concierge d’immeuble » selon Yann Moix
Régine Crespin @ INA

Dans son roman « Naissance », Prix Renaudot 2013, Yann Moix rend un hommage ambigu à la soprano Régine Crespin, écrivant qu’elle « n’était pas belle » et qu’elle avait un « visage de concierge d’immeuble ». Sur ForumOpera ce vendredi, Isabelle Masset, directrice artistique adjointe de l'Opéra de Bordeaux, s’est exprimée (je cite) « J'ai le plus grand respect pour M. Moix, mais si Régine Crespin a, comme il l'écrit, un "visage de concierge d'immeuble" alors moi je suis le Pape. Sans compter que c'est flatteur pour les concierges d'immeubles. [...] Il ne l'a sans doute jamais vue, ni entendue, car elle avait un port royal ».