Qui est Alexander Neef, le futur directeur de l'Opéra de Paris ?

A partir de 2021, c’est Alexander Neef qui succédera à Stéphane Lissner à la tête de l’Opéra de Paris. Actuellement directeur général de la Canadian Opera Company, à Toronto, il a été désigné par le chef de l’Etat.

Qui est Alexander Neef, le futur directeur de l'Opéra de Paris ?
Alexander Neef, © Capture d'écran Opera Sant Fe

C’est désormais officiel, après plusieurs semaines de bruits, de suppositions et de rumeurs. Alexander Neef dirigera l’Opéra de Paris à partir du mois d'août 2021. L'annonce a été officialisée mercredi 24 juillet en conseil des ministres.

D’origine allemande, son nom n'était pas le plus familier du public français parmi ceux qui circulaient dans la short list pour accéder à la direction de l’opéra de Paris, entre Olivier Mantei, Peter de Caluwe ou encore Dominique Meyer. 

Actuellement à la tête de la Canadian Opera Company, Alexander Neef est également directeur artistique de l’Opéra de Santa Fe (Nouveau-Mexique). Par le passé, il a déjà investit les murs de l’Opéra de Paris. Proche de l'ancien directeur de l'institution lyrique parisienne Gerard Mortier, il a été directeur du casting de l'opéra d’août 2004 à septembre 2008. 

Paris, Salzbourg et Toronto

Né à Ebersbach an der Fils, près de Stuttgart, en 1974, Alexander Neef est diplômé d’une maîtrise ès arts de l’Université Eberhard Karls de Tübingen, où il a étudié la philologie latine et l’histoire moderne, indique le site de la Canadian Opera Company. Durant sa carrière, Alexander Neef a notamment travaillé au sein de l’administration artistique du Festival de Salzbourg pendant deux saisons et avec la Ruhrtriennale en Allemagne. 

Nommé directeur général de la Canadian Opera Company (COC) en 2008, juste après son passage à l’Opéra de Paris, Alexander Neef a donc dirigé pendant plus de 10 ans la plus importante institution lyrique du Canada. En 2018, le magazine Opera Canada lui a décerné l’Opera Canada Award, pour son action à la tête de la compagnie.

Sur son site, le média indique que de nombreux metteurs en scène prestigieux, comme Claus Guth, Dmitri Tcherniakov et Peter Sellars ont fait leur début à la COC sous son mandat. Sa direction a également été marquée par deux œuvres présentées en création mondiale, Pyramus and Thisbe de la Canadienne Barbara Monk Feldman en 2015, et Hadrian en 2018, de Rufus Wainwright, avec Thomas Hampson dans le rôle-titre, et dont l’accueil critique fut cependant mitigé. 

« Attirer de nouveaux publics et en faire des fans inconditionnels d'opéra »

Alexander Neef a également mis en place la COC Academy, académie pour les jeunes professionnels de l’opéra, « incubateur pour la nouvelle vague de créateurs lyrique au Canada », peut-on lire dans la presse. Interrogé par Canada Opera, Alexander Neef fait part de son inquiétude quant à « l’absence d’éducation artistique de la jeunesse » au Canada, et sa volonté de mettre en place des offres faciles d’accès, pour attirer de nouveaux publics et en faire « des fans inconditionnel », passionnés d’opéra. « Même s’il est important de satisfaire notre public traditionnel », ajoute-t-il, « il faut aller plus loin et penser au public du futur, c’est ça le grand défi ».