Que faire le week-end du 10 et 11 décembre ? La sélection de la rédac'

Paris, Strasbourg, Lille... En famille ou en solo, la rédaction de francemusique.fr partage avec vous sa sélection de sorties musicales pour ce week-end du 10 et 11 décembre 2016 !

Que faire le week-end du 10 et 11 décembre ? La sélection de la rédac'
Lost in hélicon - pon pon pon pon, © Getty

Ohé, du bateau ! (Paris)

  • Qu’est ce que c’est ?

Ohé, du bateau ! concert jeune public de l’Orchestre national de France qui fait découvrir aux enfants de plus de 7 ans un programme autour de la mer : avec les Quatre interludes marins, suite pour orchestre inspirée de l’opéra Peter Grimes de Britten, Une barque sur l’océan dans sa version orchestrale de Ravel et La Mer, suite pour orchestre de Debussy, sous la baguette de David Afkham. Le comédien Benoît Faucher guidera le navire dans sa traversée.

  • Pourquoi y aller ?

Parce que les initiatives jeune public de l’Orchestre national de France regorgent d’idées originales et ce concert, placé sous la thématique du Vendée-Globe, sera certainement une expérience surprenante pour les enfants. Un programme magnifique, et en bonus, le commentaire d’un vrai skipper - Yann Eliès, qui sera joint en duplex et qui partagera son expérience de marin en direct avec le public dans la salle. Un croisement de genres étonnant et prometteur pour ouvrir le weekend musical.

Informations pratiques :
Ohé, du bateau !

Benoit Faucher comédien
Orchestre National de France
David Afkham direction avec la participation en duplex de Yann Eliès, skipper En collaboration avec le Vendée Globe.
Samedi 10 décembre à 11h
Auditorium de Radio France
A partir de 7 ans
Tarif : de 8 à 12 ans

(sélectionné par Suzana Kubik)

Kalila Wa Dimna (Lille)

  • Qu’est ce que c’est ?

Kalila Wa Dimna, une création de Moneim Adwan présentée cette année au Festival d’Aix et qui est reprise ce dimanche à l’Opéra de Lille. Cet opéra, raconté en français et chanté en arabe, transpose sur scène la fable orientale du Lion et du Bœuf, avec des artistes venus de Tunisie, de Palestine et du Liban.

  • Pourquoi y aller ?

L’opéra Kalila Wa Dimna est un « un repas arabe sur une table française », résumait Moneim Adwan dans le journal El Watan. Véritable pont entre les cultures, ce conte lyrique aux mélodies orientales convient à tous les publics et nous a séduit avec sa jolie mise en scène minimaliste et ses textes à la vertu éducative.

Informations pratiques :
Kalila Wa Dimna, de Moneim Adwan

Avec Ranine Chaar, Moneim Adwan, Mohamed Jebali, Reem Talhami et Jean Chahid
Opéra de Lille
Dimanche 11 décembre à 16h de 5€ (- 18 ans) à 23€

(sélectionné par Sofia Anastasio)

Week-end John Adams (Paris)

  • Qu’est-ce que c’est ?

John Adams dirige… John Adams, samedi 10 et dimanche 11 décembre à la Philharmonie de Paris. A la tête du très prestigieux L.S.O. (Orchestre symphonique de Londres), le compositeur donne son concerto pour violon Shéherazade.2 pour la première fois en France (samedi), et son oratorio El Niño (dimanche).

  • Pourquoi y aller ?

Parce qu’on ne voit pas tous les jours un compositeur comme John Adams diriger ses propres oeuvres avec l’un des meilleurs orchestres, le London Symphony Orchestra. Le langage accessible de la musique du compositeur américain constitue une porte d’entrée bienvenue vers le répertoire contemporain.

Informations pratiques :
Week-end John Adams
Philharmonie de Paris
Sheherazade.2, concerto pour violon samedi 10 décembre à 20h30
Orchestre symphonique de Londres, Leila Josefowicz (violon), John Adams (direction)
De 10 à 70€
El Niño, oratorio, dimanche 11 décembre à 16h30
Orchestre symphonique de Londres, Choeur symphonique de Londres, Maîtrise de Radio France, John Adams (direction)
De 10 à 80€

(Sélectionné par Guillaume Decalf)

Don Giovanni (Paris)

  • Qu’est ce que c’est ?

Don Giovanni, opéra en deux actes de Mozart, dirigé par Jérémie Rohrer et mis en scène par Stéphane Braunschweig, au Théâtre des Champs Elysées de Paris. Avec les musiciens du Cercle de l’harmonie et le Choeur de Radio France.

  • Pourquoi y aller ?

Parce que Don Giovanni a certainement le livret le plus intemporel des opéras de Mozart. Tout y est si ambigu que l’histoire du libertin peut être interprétée de toutes les façons, transposée à toutes les époques. Et c’est pourquoi on ne s’en lasse jamais ! Dans cette version, Stéphane Brauschwing nous donne à voir un point de vue particulier et original : celui du serviteur, Leporello.

Informations pratiques :
Don Giovanni, de Wolfgang Amadeus Mozart
Dirigé par Jérémie Rohrer et mis en scène par Stéphane Braunschweig
Avec Jean-Sébastien Bou, Robert Gleadow, Myrto Papatanasiu, Julie Boulianne, Julien Behr, Anna Grevelius, Marc Scoffoni et Steven Humes. Accompagnés par le Cercle de l’Harmonie et le Choeur de Radio France.
Théâtre des Champs Elysées
Dimanche 11 décembre, à 17h
Tarifs disponibles : de 35 à 145 € la place.

(Sélectionné par Nathalie Moller)

La Petite Renarde Rusée (Strasbourg)

  • Qu’est ce que c’est ?

La Petite Renarde rusée, opéra en trois actes du compositeur tchèque Leoš Janáček à l’Opéra national du Rhin. Antony Hermus dirige l’Orchestre philharmonique de Strasbourg, les Choeurs et la Maîtrise de l’Opéra du Rhin, et le grand Robert Carsen à la mise en scène.

  • Pourquoi y aller ?

Parce que cet opéra de Janacek s’est imposé comme l’un des grands classique du XXe siècle et que le lyrisme et le fourmillement harmonique de l’oeuvre est un réjouissement inégalé. La mise en scène de Robert Carsen magnifie cette célébration de la nature, du cycle de la vie en en faisant une ôde à l’hédonisme et au féminisme.

Informations pratiques :
La Petite Renarde rusée, de Leoš Janáček
Direction, Antony Hermus, Mise en scène Robert Carsen
Avec Elena Tsallagova, Lucie Silkenová, Sophie Marilley et Oliver Zwarg
Orchestre philharmonique de Strasbourg, Choeurs et Maîtrise de l’Opéra national du Rhin, Petits Chanteurs de Strasbourg.
Opéra national du Rhin
Dimanche 11 décembre à 15h
De 12€ à 90€
Durée : 2h avec entracte

(Sélectionné par Victor Tribot Laspière)