Quand la crise du coronavirus inspire les musiciens et les compositeurs

Alors que le monde traverse l'épidémie de Covid-19, des musiciens partout dans le monde s'inspirent de la crise sanitaire pour nous offrir des moments musicaux tout à fait insolites !

Quand la crise du coronavirus inspire les musiciens et les compositeurs
La "Coronavirus étude pour piano et essuie désinfectant" de Jeff DePaoli, © Jeff DePaoli

Le rire est la meilleure médecine : vieil adage que les musiciens du monde ne semblent pas avoir oublié ! Alors que l'épidemie de Covid-19 gagne du terrain, de nombreux artistes à travers le monde se sont inspirés de la crise mondiale pour offrir des moments musicaux uniques sous forme de conseils sanitaires à ne pas oublier.

Comment bien nettoyer son piano, par exemple ? Pour celles et ceux souhaitant désinfecter leur instrument, la Coronavirus Etude, composée par "tous les professeurs de piano du monde" et arrangée par Jeff DePaoli, nous montre la bonne méthode, en glissant d'abord sur les touches blanches, puis les touches noires, avant de finir par les espaces entre les touches noires.

Au premier regard, les indications musicales semblent sérieuses et légitimes, mais chacune fait en vérité référence à des produits désinfectants et aux bon gestes à pratiquer : col purello (référence au désinfectant américain Purell), molto rub-ato (frotter, du verbe anglais to rub), et cloroxissimo (Clorox, un autre produit désinfectant). Si l'interprète suit bien les indications du compositeur, il finira l'oeuvre senza infezione

En ce qui concerne le lavage des mains, il est important de maîtriser le bon geste. L'artiste iranien Danial Kheirikhah fait également appel à la musique classique pour nous montrer comment bien se laver les mains, tout en dirigeant la Danse Hongroise n°1 de Johannes Brahms.

En Italie, seule la musique court les rues vides depuis que nos voisins sont confinés chez eux. Ainsi, pour contrer l'ennui inévitable de l'enfermement, de nombreux musiciens offrent à leurs voisins des concerts gratuits depuis leurs balcons, tel le tenor italien Maurizio Marchini :

et le professeur de musique et saxophoniste Alessandro Leo, avec une version apaisante de l'Ode à la Joie de Ludwig van Beethoven :

Cependant, si ces quelques moments ludiques ont su faire sourire les internautes, le coronavirus a néanmoins créé une période de forte instabilité financière pour les musiciens et organismes musicaux du monde entier, obligés d'annuler tous concerts et tournées pour les prochains mois.