Qobuz placé en redressement judiciaire

La plateforme de musique en ligne Qobuz vient d'annoncer son placement en redressement judiciaire. Yves Riesel, son fondateur, lance un appel à d'éventuels repreneurs pour poursuivre l'activité du site.

Qobuz placé en redressement judiciaire
logo qobuz

Bien que les écoutes en streaming ne cessent de progresser ces dernières années, le modèle économique des plateformes n'est pas encore performant. Preuve en était avec le lancement reporté de Deezer en bourse le mois dernier, et preuve en est de nouveau avec le placement en redressement judiciaire de Qobuz, site français de musique en ligne, proposant du téléchargement et du streaming.

Dans un communiqué, Yves Riesel le fondateur de Qobuz, explique que la décision a été prise par le tribunal de commerce de Paris "au terme d'un période d'observation ouverte le 19 août 2014 ". "Aucun plan de sauvegarde n'a été présenté et aucun investisseur n'a marqué concrètement son intérêt pendant la période d'observation, ce qui a rendu le redressement judiciaire inéluctable ", a expliqué le dirigeant.

Aussi, ce dernier a-t-il lancé un appel à d'éventuels repreneurs avant la date limite de dépôt des offres, le 16 novembre, les candidats qui se sont jusqu'à présent manifestés étant "peu nombreux " et rien ne garantissant à ce stade "que l'identité de l'entreprise puisse être préservée ". Joint par téléphone, Yves Riesel se dit tout de même "raisonnablement optismiste " et "pense que l'entreprise sera sauvée parce qu'elle n'a pas de concurrent direct. Nous sommes les seuls à proposer ce que nous faisons".

Yves Riesel reconnaît avoir échoué à faire comprendre aux investisseurs l'intérêt d'une plateforme spécifique pour les musiques spécialisées. "Il faut que le distributeur soit adapté au service. Il y a de la place pour ce genre de sites qui se démarquent", assure le dirigeant.

Pour rappel, selon l'article L631-1 alinéa 2 du Code du commerce, un redressement judiciaire consiste à tout faire pour pour "permettre la poursuite de l’activité de l’entreprise, le maintien de l’emploi et l’apurement du passif ". Le tribunal de commerce sera chargé de choisir parmi les investisseurs qui se manifesteraient.

Pourtant l'activité de Qobuz n'a cessé de croître, notamment avec un chiffre d'affaires qui a augmenté de 55% en 2015, passant de 4,7 millions d'euros à 7,4 millions d'euros. La plateforme, spécialisée pour partie dans la musique classique et dans l'audio haute qualité, "s'adresse aux passionnés de musique ", cible de clientèle selon lui "ignorée des plateformes les plus connues ".

Sur le même thème