Qobuz obtient un délai de quatre mois pour stabiliser son économie

Rencontrant d’importantes difficultés financières, le site de musique en ligne Qobuz a récemment engagé une procédure de sauvegarde. La justice lui a accordé quatre mois de délai pour retrouver de la stabilité.

Qobuz obtient un délai de quatre mois pour stabiliser son économie
© Corbis - Arman Zhenikeyev

La société Qobuz, qui propose plusieurs services en ligne comme l’écoute de musique illimitée en streaming par abonnement, l’achat de musique en haute qualité ou encore un webmagazine, n’est actuellement plus en mesure de répondre à ses besoins financiers.
Déterminée toutefois à poursuivre son activité, elle a engagé le 19 août dernier une procédure de sauvegarde. Cette procédure lui permet, dans un contexte difficile, de bénéficier d’un temps de restructuration et d’éviter une cessation de paiements irrémédiable.

« Nous avons été obligés de nous mettre en procédure de sauvegarde car nous avons un problème classique de financement » explique Yves Riesel, fondateur et président de Qobuz aux **Echos**, ajoutant : « Nous n’avons pas réussi à nous refinancer dans le cadre d’un troisième tour de table ».

Le tribunal chargé de l’affaire lui a fixé un délai de quatre mois – correspondant à une période d’observation au côté de mandataires de justice désignés - pour remanier sa structure économique.

Pour Qobuz, ces quelques mois de délai sont bienvenus. Ils vont lui permettre de « reconstituer la trésorerie et de procéder aux ajustements dans l’organisation » peut-on lire sur son site Internet.

La société insiste sur le fait qu’elle « poursuit son activité et son fonctionnement normalement, [qu’elle] paie ses fournisseurs et poursuit et développe l'entièreté de ses services normalement ».

En décembre 2013, Qobuz a ouvert son service de streaming à l'Angleterre, l'Irlande, la Belgique et le Luxembourg, mais aussi aux Pays-Bas, à l'Allemagne, au Royaume-Uni, à l'Autriche et à la Suisse. Depuis cet été, ces neufs pays peuvent par ailleurs télécharger des oeuvres musicales sur le site.

Un engagement avec les États-Unis et le Canada pourrait être prochainement conclu.

Sur le même thème