Procès d'un sabotage au Capitole de Toulouse

Un employé du Capitole de Toulouse est renvoyé devant le tribunal correctionnel après le sabotage en 2015 d'un décors lors d'une représentation.

Procès d'un sabotage au Capitole de Toulouse
Robert Dean Smith incarnait déjà Tristan en 2008 à Madrid. , © Maxppp / GUSTAVO CUEVAS

Le Parisien du 28 janvier 2021 nous apprend qu'un employé du Capitole de Toulouse est renvoyé devant la justice pour « entrave au fonctionnement d'un système automatisé de données » et « modification frauduleuse de données ».

L'affaire, digne d'un roman policier, remonte au 28 janvier 2015. Le Capitole de Toulouse présente Tristan et Yseult de Wagner. Lors du final, Tristan, incarné par le ténor Robert Dean Smith, est allongé au sol, mort, un rocher en carton-pâte de 212 kilos s'abaissant sur lui. 

Mais contrairement à ce qui était prévu, le rocher s'est littéralement écrasé sur le sol, l'artiste évitant de justesse le morceau de décor en effectuant une roulade qui fait rire le public. Robert Dean Smith vient de frôler la mort. 

Après vérifications, il s'avère que les réglages du rocher ont été volontairement modifiés. Un machiniste, Nicolas S., a été mis en cause. Il aurait voulu nuire à un collègue, avec qui il en était déjà venu aux mains, chargé des décors lors de la représentation. 

De son côté, le ténor Robert Dean Smith, qui a failli perdre la vie au milieu de ce règlement de comptes, n'a pas répondu aux enquêteurs chargés de l'enquête. Il ne s'est pas non plus constitué partie civile. Si le machiniste est reconnu coupable, il risque cinq ans de prison et 150 000 euros d'amende.