Poulenc made in Kinshasa

Huit portraits en sons et en images des membres de l’Orchestre symphonique Kibamguiste dans une interface multimédia, en bonus de l’émission "Classique à Kinshasa".

Poulenc made in Kinshasa
Concert de l'OSK © Leonora Baumann

En reportage à Kinshasa (République démocratique du Congo), Dominique Boutel a suivi un orchestre du quartier de Nguiri Nguiri. Ils sont presque deux cents musiciens, instrumentistes et choristes, pour qui la musique classique est toute leur vie. (plus d'informations)

• Le projet multimédia

  • Pour découvrir le portrait d'un des musiciens de l’OSK, cliquez sur la photographie de votre choix.
    • Pour écouter la playlist RF8 Classique à Kinshasa, cliquez sur la capsule "Playlist".

• Les émissions

SAMEDI 9 AOUT | ► L’OSK : un orchestre symphonique en Afrique

Résumé Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo. C’est l’une des villes du monde les plus vastes, les plus peuplées, les plus pauvres et donc les plus dangereuses. Décolonisation, guerres civiles et émeutes sanglantes marquent le passé récent d’un pays dont les ressources naturelles sont parmi les plus importantes de la planète. Chacun ici peut raconter un parcours brisé. C’est dans ce contexte difficile qu’est né en 1994, l’OSK, l’Orchestre symphonique Kibamguiste, à l’initiative d’Armand Diengienda, petit-fils de l’une des figures de l’histoire du Congo, Simon Kimbangu.

SAMEDI 16 AOUT | ► Galerie de portraits de l’OSK

Résumé – C’est l’après-midi à Kinshasa, dans l’une des rues qui longent la parcelle de Papa Armand : Papa, maman, frères et sœurs, c’est comme cela que l’on s’appelle à Kinshasa et cela donne déjà une idée de cet esprit familial et fraternel qui règne entre les membres de l’orchestre et de la communauté tout entière. Une oasis dans cette ville qui passe pour l’une des plus violentes du monde.

SAMEDI 23 AOUT | ► L'orchestre des enfants

Résumé – Retour à Kinshasa ce soir encore, dans la chaleur et l’agitation perpétuelle de cette ville gigantesque. Il y a beaucoup de jeunes à Kinshasa, beaucoup de très jeunes enfants, pieds nus, qui travaillent dur malgré leur âge, poussant des charrettes pleines de fruits, bricolant avec leurs aînés un moteur ou simplement, errant dans la ville sans but. Sans compter ceux dont on ne parle pas et que l’on ne voit pas, malades et orphelins pour lesquels l’enfance est bien finie, celle ou l’on rit, ou l’on joue sans souci du lendemain.

SAMEDI 30 AOUT| Les concerts de l'OSK

Résumé – Dernière étape à Kinshasa ce soir, cette capitale de la République Démocratique du Congo qui, malgré sa difficulté à vivre, nous a complètement séduits. C’est certainement grâce à la qualité des êtres rencontrés, ces musiciens de l’OSK, l’Orchestre symphonique Kimbanguiste, avec lesquels vous avez déjà passé trois de vos samedis cet été. C’est également ce qui a séduit Sofi Jeannin, la chef d’orchestre que l’OSK a invité cette année à venir le diriger pour ce concert-anniversaire de l’une des figures de la communauté kimbanguiste.

Sur le même thème