Polémique au conservatoire d'Agen

La vétusté des locaux du conservatoire de musique et de danse d'Agen inquiète les parents d'élèves et pourrait lui coûter son label "conservatoire à rayonnement départemental".

Polémique au conservatoire d'Agen
Seule la façade du conservatoire d'Agen a été récemment refaite, les parents d'élèves jugent les locaux trop vétustes pour y laisser entrer leurs enfants. (DR)

Le conservatoire de musique et de danse d'Agen pourrait bien se retrouver au coeur des débats de la campagne électorale pour les municipales. En cause, la vétusté de l'établissement estampillé du label "conservatoire à rayonnement départemental" qui inquiète l'association des parents d'élèves. Une dégradation qui pourrait coûter au conservatoire le renouvellement de ce label prévu en octobre 2015. Cette inquiétude a pris une tournure politique depuis le début de la campagne puisque le président des parents d'élèves n'est autre que Patrice Poingt, en douzième position sur la liste socialiste portée par Emmanuel Eyssalet.

La municipalité sortante se dit consciente du problème et avait déjà rencontré les parents d'élèves en décembre dernier au sujet d'une étude pour trouver des solutions, mais qui n'a pas été rendue publique. En substance, le maire sortant Jean Dionis du Séjour souhaitait trouver des partenaires financiers pour rénover le conservatoire. Mais récemment, l'élu UDI est allé plus loin en estimant dans la presse que la perte du label "conservatoire à rayonnement départemental" n'était pas uniquement liée à l'état des locaux mais aussi "à la qualité de l'enseignement des différentes disciplines."

Une déclaration choc qui a suscité la stupeur de l'équipe pédagogique du conservatoire et des parents d'élèves. Et qui a fait réagir également dans l'opposition. "Placer les professeurs de cet établissement comme seuls responsables d'une quelconque perte du fameux label n'est pas digne d'un candidat à sa propre succession ", a souligné Emmanuel Eyssalet, le candidat socialiste. "Jeter la suspicion sur la qualité de l'enseignement est insultant et ne contribuera pas à obtenir une aide financière accrue" a ajouté la liste du Front de Gauche. Une déclaration qui a également blessé les élèves musiciens et danseurs.

Interviewé par Sud Ouest, le maire d'Agen Jean Dionis du Séjour a nié avoir tenu de tels propos et promet une mise au point. A suivre...

Sur le même thème