Plácido Domingo annule une prestation à Tokyo en amont des JO 2020

Le ténor espagnol Plácido Domingo, accusé de harcèlement sexuel par une vingtaine de femmes, a renoncé à une prestation scénique prévue en avril 2020 au Japon en amont des Jeux olympiques de Tokyo, ont annoncé le vendredi 8 novembre 2019 les organisateurs.

 Plácido Domingo annule une prestation à Tokyo en amont des JO 2020
Placido Domingo, ici en concert en Hongrie en août 2019, annule une prestation scénique prévue à Tokyo en 2020, © AFP / Attila Kisbenedek

« Après mûre réflexion, j'ai pris la décision de ne pas participer au Kabuki-Opéra en raison de la complexité du projet », a assuré Plácido Domingo cité dans un communiqué du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, qui précise avoir pris acte de ce forfait.

Plácido Domingo dit espérer avoir une nouvelle occasion de se produire avec des artistes de Kabuki - forme théâtrale japonaise où jouent uniquement des hommes - dans un proche avenir, saluant la « fusion entre deux traditions théâtrales signifiant l'union de deux cultures sur la même scène, en parfaite harmonie avec l'esprit des JO ».

Le communiqué ne fait aucune allusion aux accusations de harcèlement sexuel auxquelles fait face l'artiste de 78 ans, mais celui-ci a déjà été forcé de renoncer à plusieurs concerts, aux Etats-Unis notamment, avec l'Orchestre de Philadelphie, les opéras de San Francisco et de Dallas. Plácido Domingo a également quitté en octobre dernier la direction de l'opéra de Los Angeles, qu'il occupait depuis 2003. Il continue cependant à donner des spectacles à travers l'Europe. 

« Les accusations récentes dont j'ai fait l'objet dans les médias ont engendré une atmosphère qui m'empêche d'être utile à cette entreprise que j'aime tant », avait alors déclaré le ténor. Dans une enquête publiée en août par l'agence Associated Press, neuf femmes ont affirmé avoir été harcelées par le chanteur à partir de la fin des années 1980.

Associated Press a publié le 7 septembre une seconde enquête affirmant que onze autres femmes, se disant elles aussi victimes, s'étaient manifestées.