Pierre Boulez a agi "comme un fasciste" selon Michel Legrand

Invité lundi dernier sur France Info, Michel Legrand n'a pas épargné Pierre Boulez en estimant que le compositeur avait "fermé toutes les possibilités pour tous les compositeurs d'être joués" et qu'il avait agi "comme un fasciste".

On ignore si Pierre Boulez écoute France Info depuis sa résidence allemande de Baden Baden mais on espère pour lui qu'il ne l'a pas fait lundi 8 juin. Michel Legrand, invité de l'émissionTout et son contraire de Philippe Vandel, a eu des mots durs contre celui qui est considéré comme l'une des personnalités les plus influentes du milieu musical.

''Pendant quarante ans Boulez et sa famille ont fermé toutes les possibilités pour tous les compositeurs d'être joués. Il a décidé qu'on allait oublier tout le passé de la musique jusqu'à aujourd'hui et qu'on allait repartir à zéro. Il a fermé la porte à tous les autres compositeurs. Les compositeurs comme moi ne pouvaient pas vivre puisqu'on n'avait pas accès à la salle de concerts '', a déclaré le compositeur des bandes originales des Parapluies de Cherbourg, des Demoiselles de Rochefort ou de Peau d'âne.

Malgré le succès qu'a rencontré son travail, Michel Legrand estime que Boulez a causé beaucoup de tort à la création musicale en France. "Il a agi, et c'est très grave, comme un fasciste. Il y a sa musique et rien d'autre " a t-il lancé.

tcplayer.radiofrance.fr Pierre Boulez, dont le 90e anniversaire est célébré cette année notamment avec ce portrait numérique réalisé par France Musique ou encore cette exposition à la Philharmonie de Paris, a eu de nombreux détracteurs qui voyaient en lui l'éminence grise omniprésente, voire occulte, des décideurs.

Sur le même thème