Philippe Jordan nommé directeur musical de l'Opéra de Vienne à partir de 2020

Actuellement en poste à l'Opéra national de Paris, le chef d'orchestre Philippe Jordan a été nommé directeur musical de l'Opéra de Vienne, le prestigieux Wiener Staatsoper, à compter de 2020.

Philippe Jordan nommé directeur musical de l'Opéra de Vienne à partir de 2020
Ici saluant après une représentation d'Aida à l'Opéra national de Paris, le chef Philippe Jordan a été nommé directeur musical de l'Opéra de Vienne à partir de 2020, © Getty

A 42 ans, le chef Philippe Jordan ajoute une nouvelle belle corde à son arc, devenant à partir de 2020 directeur musical du renommé Wiener Staatsoper, l'Opéra de Vienne. Déjà Chefdirigent des Wiener Symphoniker (l'Orchestre symphonique de Vienne), Philippe Jordan est surtout directeur musical de l'Opéra national de Paris depuis près de dix ans, et jusqu'en 2021, après deux prolongations de contrats en 2011 et en 2015. Dans un communiqué, l'Opéra national de Paris a confirmé que le chef quittera ses fonctions à la fin de la saison 2020-2021 avec « en point d'orgue » une nouvelle production du Ring, dix ans donc après la première production - mise en scène par Günter Krämer - dirigée par Philippe Jordan à Bastille.

A Vienne, il devra former un duo avec le directeur général de l'institution, l'Autrichien Bogdan Roscic, qui prendra ses fonctions en même temps que lui. La nomination de M. Roscic, 52 ans, actuel président du label Sony Classical, avait été annoncée il y a quelques mois. C'est le Français Dominique Meyer, 61 ans, qui dirige actuellement l'institution pour un deuxième mandat consécutif qui s'achèvera en 2020.

L'opéra n'a plus de directeur musical attitré depuis la démission, fin 2014, du chef d'orchestre autrichien Franz Welser-Möst. Philippe Jordan « compte parmi l'un des rares chefs de premier plan qui depuis le début de leur carrière se sont tournés vers le répertoire lyrique », a salué Bogdan Roscic en annonçant sa nomination. Le dirigeant suisse, fils du maestro Armin Jordan, s'inscrit de cette manière « dans la tradition des musiciens de renom qui ont façonné cette maison ».

Philippe Jordan, sous contrat avec l'Opéra national de Paris depuis la saison 2009-2010, passe pour y avoir forgé une belle alchimie avec un orchestre qu'il a contribué à hisser parmi les formations les plus reconnues. Considéré comme un spécialiste de Verdi et de Wagner, pour avoir monté le Ring à Paris en 2012-2013 - une première depuis 1957 -, cet épris d'art lyrique s'est aussi largement frotté au répertoire symphonique et à l'univers culturel viennois : il occupe depuis 2014 la fonction de directeur musical de l'Orchestre symphonique de Vienne (Wiener Symphoniker), la deuxième formation de la capitale autrichienne après le prestigieux Orchestre philharmonique.

Désigné pour un mandat de cinq ans, jusqu'en 2025, Bogdan Roscic, sans expérience à la tête d'une institution culturelle, a été choisi pour impulser un nouveau souffle à l'Opéra de Vienne et « créer un Staatsoper 4.0 ». Considéré comme l'un des plus importants opéras au monde, et dirigé au cours de son histoire par Gustav Mahler, Richard Strauss et Herbert von Karajan, le Staatsoper programme chaque saison une soixantaine d'opéras et de ballets différents, en 350 représentations.

Avec AFP