Philharmonie de Paris : la pédagogie au coeur du projet artistique

Mini-concerts, concerts en famille, spectacles jeune public, concerts-promenades au musée, ateliers de pratique musicale…la Philharmonie mise sur une approche active et participative de la musique, ouverte à tous, et notamment aux jeunes. Premier aperçu de son projet pédagogique lors du week-end inaugural.

Philharmonie de Paris : la pédagogie au coeur du projet  artistique
Vue sur la Grande salle©Guillaume Decalf

Trente ans après la première esquisse d'une Cité de la musique, vingt ans après son inauguration à la Villette, la somptueuse Philharmonie de Paris a ouvert ses portes le 14 janvier. Au delà d'une salle de concerts qui est une véritable prouesse acoustique et architecturale prête à accueillir les plus grandes formations du monde, et en même temps modulable (2400 -3650 places) et adaptée aux différents genres musicaux, le nouveau complexe abrite un pôle éducatif de 2 000 m2, des salles de répétition, une salle d'exposition, une salle de conférences et un studio d'enregistrement. A l'instar de la grande salle et de la spectaculaire coquille en aluminium qui enveloppe et articule cet ensemble architectural, ces espaces sont imaginés dans l’objectif de *« faire de la Philharmonie de Paris le centre Pompidou de la musique »*, comme l’a résumé son créateur, l’architecte Jean Nouvel.

Un lieu de transmission et de découverte active de la musique

Participer à un concert choral en amateur décomplexé, découvrir et entendre résonner les percussions africaines avec son enfant, prendre le goûter devant la salle de concert en écoutant du jazz , réviser l’histoire de la musique les exemples musicaux joués en direct à l’appui, ou encore s'essayer à la facture instrumentale, aux instruments extra-européens ou aux techniques radiophoniques, voici ce que nous réserve, parmi d’autres bonnes surprises, le projet pédagogique Jeunes, familles, adultes de la Philharmonie de Paris. Afin de faire taire ses détracteurs, dubitatifs quant à la nécessité de construire une nouvelle salle à vocation symphonique à Paris, elle mise sur la transmission et la médiation pour conquérir un nouveau public et rajeunir le public vieillissant de la musique classique. La politique tarifaire et là pour accompagner concrètement toutes ces belles initiatives avec les prix plus accessibles. La Philharmonie ne se veut pas seulement une salle de concert, mais un lieu de réappropriation de la musique par le public, résume son directeur, Laurent Bayle. Innover, décloisonner les genres, réinventer la formule de concert, encourager la pratique amateur et collective et proposer des contenus adaptés à toutes les générations, de la petite enfance à l'âge adulte, et à toutes les couches sociales, c’est le pari ambietieux que veut relever la Philharmonie de Paris. A la fois dans le nouveau bâtiment de Jean Nouvel, où tout est fait pour s’attarder, flâner et prêter l’oreille, et dans les « anciens » bâtiments de la Cité de la musique de Christian de Portzamparc, et notamment dans le Musée, dont l’expérience de vingt ans en matière de pédagogie musicale fait référence. Cinq formations musicales, résidentes ou associées, viennent apporter leur pierre à l’édifice ou leur couleur spécifique : Orchestre de Paris, l’Ensemble intercontemporain, l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre national d’Ile-de-France et les Arts Florissants. Pour certaines d’entre elles, la pédagogie et la médiation sont déjà depuis longtemps le principal cheval de bataille.

Il n’est jamais trop tôt…

La Cité de la musique proposait déjà d’excellentes activités d’éveil et d’initiation musicale. D’habitude elles étaient prises d’assaut dès le début de la saison ou peu pratiques pour les familles n’habitant pas le quartier. Dorénavant, les activités pour les tout petits sont plus nombreuses et plus souples entre les modules ponctuels et les cycles étalés sur l’année. Il n’est jamais trop tôt pour la rencontre avec la musique : avis aux bébés, à partir de mars, les ateliers d’éveil sensoriel à travers le chant ou la pratique instrumentale, sont accessible dès l’âge de trois mois !

Atelier éveil musical
Atelier éveil musical

La Philharmonie en famille

Les activités en famille se taillent la part du lion dans la programmation pédagogique de la Philharmonie : entre les concerts, les visites du Musée et les ateliers, le choix est difficile. Testez les concerts participatifs en famille : en une journée, vous passerez du novice absolu au professionnel avéré en interprétant le soir sur scène l’œuvre que vous avez travaillée pendant la journée. Et pour les parents qui souhaitent assister à un concert « entre adultes », les récréations musicales, une sorte de garderies cinq étoiles, sont mises en place pour un éveil musical des petits le temps d’un concert.

A donf les ados

Décloisonner les genres : plus qu’ailleurs, l’effort d’aller à la rencontre des sensibilités les plus variés, est présent dans les activités destinées aux adolescents. La musique du monde, les musiques actuelles ou la musique de film seront déclinés aussi, en ateliers ou en concert. Nouvelles technologies et médias aussi. Comme pour la Tribune, atelier radiophonique où chacun est invité à se faufiler dans la peau d’un critique musical à la radio. Début mars, ce sera David Bowie qui sera au centre du débat une belle introduction à l’exposition David Bowie is... qui lui sera consacrée à partir du 3 mars à la Philharmonie.

►Week-end Portes ouvertes
Demain et après-demain, la Philharmonie ouvre se portes pour un condensé des concerts, ateliers et autres activités. Profitez-en pour découvrir les lieux et pour mettre au diapason de ce qui sera peut-être votre nouvelle destination musicale de la capitale. Accès libre dans la limite des places disponibles

Votre samedi à la Philharmonie :

Commencez votre journée par un mini-concert de l'Orchestre de Paris (salle de répétition, Philharmonie 1), enchaînez sur un concert en famille - La percussion dans tous ses éclats- par les solistes de l'Ensemble Intercontemporain (salle des concerts, Philharmonie 2), et ensuite changez de registre avec un atelier autour des grands xylophones d'Ouganda (Muséede la musique, Philharmonie 2) . Après une pause-déjeuner, vous pouvez par exemple débuter votre après-midi avec un concert de chambre par les solistes des orchestres résidents(Espace pédagogique, Philharmonie 1), assister au concert du choeur de l'Orchestre de Paris (Salle des concerts, Philharmonie 2) ou encore accompagner vos enfants au spectacle jeune public Mon saumon a de la chance (Amphithéâtre, Philharmonie 2), avant d'assister au concert-performance 101 pianistes autour de Lang Lang *(Grande salle, Philharmonie 1). En sortant, faites une pause dans le hall en écoutant du jazz avec les musiciens de l'Orchestre de Paris, avant de terminer votre journée avec l'Orchestre de chambre de Paris et Laurence Equilbey(Salle des concerts, Philharmonie 2)*.

Consultez le programme du week-end Portes ouvertes

Philharmonie de Paris, plan
Philharmonie de Paris, plan

Philharmonie 1 / Jean Nouvel - Philharmonie 2 / Christian de Portzamparc © Pierre-Xavier Grézaud

Sur le même thème