Les salles de spectacle ne rouvriront pas le 15 décembre

Lors de son allocution du 10 décembre, le Premier ministre Jean Castex a décalé de trois semaines la réouverture des salles de spectacle, espérée le 15 décembre.

Les salles de spectacle ne rouvriront pas le 15 décembre
Jean Castex lors de son allocution du 10 décembre

Ce ne sera pas avant le 7 janvier, et seulement si les conditions sanitaires le permettent. Lors de son allocution du 10 décembre, Jean Castex a annoncé la poursuite de la fermeture des salles de spectacle, musées et cinémas pour trois semaines supplémentaires. Quelques minutes auparavant, Olivier Véran, le ministre de la Santé, avait précisé que le niveau de contamination était "plus faible que [dans] les pays qui nous entourent" mais que la jauge nécessaire des 5000 contaminations par jour n'était pas atteinte, le nombre s'élevant encore 11000 par jour. "Ce soir près de 14000 nouveaux diagnostics de COVID ont été réalisés sur 24 heures alors qu'il n'y en avait que 12000 jeudi dernier" a encore précisé le Ministre de la santé.  

Le chef du gouvernement a justifié sa décision en précisant que "même si tous ces établissements disposent de protocoles sanitaires, la logique que nous devons suivre est d'éviter d'accroître les flux, les concentrations, les brassages de public".  

Le premier Ministre a également précisé qu'il mesurait "combien ces décisions sont difficiles à accepter, car il s'agit là d'activités très attendues pendant cette période de fin d'année et que ces secteurs souhaitaient pouvoir retrouver leurs publics." Il a aussi reconnu que tous les établissements disposent de protocoles sanitaires tout en précisant qu'il savait "à quel point le secteur culturel s'était préparé, que les artistes ont répété, que toutes les filières étaient mobilisées, que tout était prêt pour que les rideaux se lèvent et que les écrans s'illuminent." Jean Castex a ajouté que "cette décision, avec le président de la république et la ministre de la Culture nous a été particulièrement douloureuse, croyez le bien. "

Enfin, sur une question concernant l'absence de Roselyne Bachelot de la conférence de presse, qui représenterait un mauvais signal pour le monde de la culture, le premier Ministre a précisé que "l'absence de la Ministre de la culture n'a aucune signification. Elle est tout à fait au travail auprès des acteurs de la culture comme elle l'a toujours été. "