Ouverture de la Route des théâtres historiques de France

Dans le cadre de la Route européenne des théâtres historiques, lancée en 2012, l’Opéra National de Bordeaux a été chargé de coordonner la création de la Route de France. 12 établissements ont été sélectionnés.

Ouverture de la Route des théâtres historiques de France
L’Opéra National de Bordeaux a été sollicité pour coordonner la création de la Route de France, © Patrick Despoix

Afin de faire rayonner le patrimoine que représentent les théâtres en Europe, l’Association Perspectiv a créé en 2012 la Route européenne des théâtres historiques. Avec le soutien du Programme Culture de l’Union européenne, ce projet permet de faire découvrir de nombreux théâtres dans tout le territoire européen, au travers de différents circuits.

Ainsi, l’Opéra National de Bordeaux a été sollicité pour mettre en place la partie française de ce projet. Laurent Croizier, le directeur adjoint du développement et de la communication de l’Opéra National de Bordeaux, a piloté les travaux pendant un an et demi. Ce sont 12 établissements qui ont été retenus pour intégrer et constituer les étapes de cette Route des théâtres historiques de France.

Dans la liste on retrouve, du Nord au Sud : L’Opéra National de Paris – Palais Garnier (Paris), le Théâtre du Châtelet (Paris), le Théâtre du Ranelagh (Paris), l’Odéon – Théâtre de l’Europe (Paris), le Théâtre Montansier (Versailles), le Théâtre Impérial du château de Fontainebleau (Fontainebleau), le Théâtre du Peuple – Maurice Pottecher (Bussang), le Théâtre des marionnettes chez George Sand (Nohant), le Petit Théâtre du Château de la Verrerie (Le Creusot), le Théâtre des Célestins (Lyon), l’Opéra National de Bordeaux – Grand Théâtre (Bordeaux) et le Théâtre de Pézenas (Pézenas).

« Ces lieux demeurent emblématiques de la richesse et de la diversité du patrimoine théâtral français », explique un communiqué de l'Opéra de Bordeaux. La Route des théâtres historiques de France est officiellement ouverte depuis le lundi 27 mars.