Opéra Garnier, des munitions de la Seconde Guerre mondiale découvertes pendant des travaux

Au cours de travaux réalisés au sein de l'Opéra Garnier à Paris, des ouvriers sont tombés sur des munitions datant de la Seconde Guerre mondiale. Les projectiles étaient dissimulés sous des dalles.

Opéra Garnier, des munitions de la Seconde Guerre mondiale découvertes pendant des travaux
L'Opéra Garnier à Paris, © Radio France / Pierre Neveux

A l'Opéra Garnier, le spectacle est partout. Sur scène bien sûr, dans la salle avec la majestueuse fresque de Chagall et désormais sous les dalles du bâtiment. Lundi 6 août, alors que des salariés du service technique travaillaient sur l'un de ces chantiers de rénovation qui se tiennent chaque été, ils sont tombés sur des munitions datant de la Seconde Guerre mondiale. Plus précisément à l'arrière du bâtiment, côté entrée des artistes. 

Selon nos confrères de France Bleu Paris, il s'agit d'une trentaine de cartouches de la marque Mauser P181 ainsi que de deux chargeurs. Marque allemande, il est fort probable que les munitions aient été cachées dans l'opéra par les nazis dans les années 1940. Le commissariat du IXe arrondissement a immédiatement été prévenu et a récupéré les munitions. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'Opéra de Paris a continué à fonctionner, sous la pression de l'Occupant.