Nouveaux rythmes scolaires : Cergy met en place les classes orchestres

A Cergy dans le Val-d'Oise, les nouveaux rythmes scolaires font également parler d'eux mais en bien cette fois ci. Parmi les Tap (temps d'activités périscolaires) proposés par la mairie, 67 élèves peuvent bénéficier d'un atelier orchestre où ils apprennent un instrument tout au long de l'année.

Nouveaux rythmes scolaires : Cergy met en place les classes orchestres
67 élèves de l'école primaire du Gros Caillou pourront apprendre un instrument tout au long de l'année. (© V. Tribot Laspière/France Musique)

15h à l'école primaire du Gros Caillou, les cours sont finis mais pas la journée, place aux temps d'activités périscolaires. Les Tap comme on les appelle sont au coeur de la polémique des nouveaux rythmes scolaires. Ces ateliers d'une heure et demie qui ont lieu deux fois par semaine permettent aux enfants de pratiquer une discipline sportive ou artistique. Mais certains parents et enseignants dénoncent le manque de moyen et d'organisation de ces ateliers dont les municipalités ont la charge.

Les CM1 et CM2 s'initient à la pratique des cuivres sous l'enseignement d'Eric Du Faÿ. (© V. Tribot Laspière/France Musique)
Les CM1 et CM2 s'initient à la pratique des cuivres sous l'enseignement d'Eric Du Faÿ. (© V. Tribot Laspière/France Musique)

Mais à Cergy, la situation semble convenir à tout le monde. Cette année 67 enfants s'initient à la pratique de la musique collective. Chant et percussions pour les CP, violons, altos et violoncelles pour les de CE1 et CE2 et trompettes, tubas, cor ou trombones pour les CM1 et CM2. Une initiative mise en place par la mairie et les Passeurs d'art, une association semblable à El sistema, le programme d'éducation musicale du Vénézuéla. Jean-Paul Jeandon, le maire de Cergy, a souhaité appliquer aux écoles primaires, une opération déjà en vigueur dans les collèges avec des ateliers-orchestres et qui a essaimé un peu partout en France.

Jean-Paul Jeandon, maire PS de Cergy (Val-d'Oise). (© Ville de Cergy)
Jean-Paul Jeandon, maire PS de Cergy (Val-d'Oise). (© Ville de Cergy)

L'école du Gros Caillou sert de test pour cette année, mais à partir de la rentrée prochaine, 2000 élèves de primaires de Cergy pratiqueront la musique à raison de 3 heures par semaines. Chaque enfant se voit un confier un instrument de son choix mais ils devront le laisser à l'école, à l'inverse de ce qui est fait dans les collèges. Avec les trois heures de pratique collective par semaine dispensées les professeurs de Passeurs d'art, l'association en charge des ateliers, les enfants présenteront un concert à la fin de l'année.
Eric Du Faÿ est corniste et à l'origine du projet.

Le corniste Eric du Faÿ fait travailler les trombones. (© V. Tribot Laspière/France Musique)
Le corniste Eric du Faÿ fait travailler les trombones. (© V. Tribot Laspière/France Musique)

Les passeurs d'art prônent une pédagogie à l'inverse de celles dispensées dans les conservatoires. Les enfants découvrent d'abord leur instrument en s'amusant et de manière collective. L'apprentissage du solfège se fera plus tard comme une nécessité. C'est également la méthode défendue par le violoniste Didier Lockwood, parrain de l'opération.

Les jeunes élèves de CM2 découvrent leur tuba. (© V. Tribot Laspière/France Musique)
Les jeunes élèves de CM2 découvrent leur tuba. (© V. Tribot Laspière/France Musique)

Au total, la ville de Cergy investira 220 000 euros pour l'achat des instruments et la rémunération des professeurs. Un grand concert est prévu pour la fin de l'année 2014-2015 et qui devrait réunir les 2000 enfants participant aux ateliers.

Sur le même thème