Nike Wagner renonce à la direction du festival de Bayreuth

L'arrière-petite-fille de Richard Wagner a annoncé qu'elle renonçait définitivement à briguer la direction du célèbre festival. Elle avait tenté plusieurs fois d'en prendre la tête sans jamais y parvenir.

Nike Wagner renonce à la direction du festival de Bayreuth
Nike Wagner, arrière-petite-fille de Richard Wagner, en 2007., © Getty / ullstein bild

«Même les rêves peuvent un jour prendre fin », a déclaré Nike Wagner au journal allemand Rheinische Post. Âgée de 71 ans, la descendante de Richard Wagner affirme avoir renoncé à la direction du festival de Bayreuth, événement annuel autour de l'oeuvre de son illustre arrière-grand-père. Malgré ses tentatives, elle n'a jamais réussi à prendre la tête de l'institution pour y imposer sa vision. «Ne faire que du Wagner est ennuyeux à mourir », a-t-elle répondu au journal qui l'interrogeait. Elle aurait voulu ouvrir les portes du festival à d'autres compositeurs, dont des contemporains, le délocaliser en partie hors de Bayreuth et même ouvrir la direction à des personnes extérieures à la famille Wagner. Elle avait présenté une candidature commune en 2008 avec Gérard Mortier, alors directeur de l'Opéra de Paris, pour succéder à son oncle Wolfgang Wagner, mais les administrateurs l'avait rejetée.

Pas d'animosité entre les Wagner

Nike Wagner a cependant assuré qu'il n'y avait avait « aucune animosité » entre elle et les membres de sa famille qui gèrent le festival, Katharina Wagner et Eva Wagner-Pasquier. Elle doit se contenter, depuis 2014, de la direction du festival de Bonn, consacré à Ludwig van Beethoven. Auparavant, elle dirigeait celui de Weimar, consacré à Franz Liszt, son arrière-arrière-grand-père. Liszt était en effet le père de Cosima Wagner, la seconde épouse du compositeur de Parsifal.