Mort d'André Jouve, figure musicale de Radio France

Chef d'orchestre, directeur général des services musicaux de Radio France - comprenant les formations musicales ainsi que France Musique - André Jouve est mort le 2 mars 2019 à l'âge de 89 ans.

Mort d'André Jouve, figure musicale de Radio France
La Maison de la Radio en 1975, © Getty

Une page de l'histoire musicale de Radio France se tourne. André Jouve, qui a occupé de nombreux postes au sein des services musicaux de l'O.R.T.F. puis de Radio France entre la fin des années 1960 et les années 1980, s'est éteint le 2 mars dernier. Il avait 89 ans. 

Né en 1929, André Jouve fut d'abord un musicien. Formé au CNSM de Paris, il s'intéresse à la musique ancienne dès les années 1950 et enregistre notemment une Messe de minuit de Charpentier avec l'Ensemble vocal de Paris, couronnée du Grand Prix du disque en 1954. Il dirige également à cette époque l'Orchestre du Théâtre des Champs-Elysées, et multiplie les interprétations des opéras de Mozart. Son Idomeneo avec le ténor Leopold Simoneau fait d'ailleurs partie de la discothèque idéale des opéras du compositeur autrichien du magazine Diapason.     

Mais c'est plus encore pour sa carrière à Radio France qu'André Jouve reste dans les mémoires. Il rejoint l'O.RT.F. en 1969, prenant la tête du programme musical du groupe de recherche musicale, le G.RM., fondé par Pierre Schaeffer en 1958. Cinq ans plus tard, il prend les rênes de l'Orchestre lyrique et de l'Orchestre de chambre de l'O.R.T.F., et les conserve jusqu'à l'éclatement de l'Office en 1975. Lorsque naissent Radio France et son Nouvel Orchestre philharmonique, André Jouvet devient chef des services de production musicale. 

Le musicien traverse les réformes de l'audiovisuel public. Après l'élection de François Mitterand en 1981 et la nomination de Michèle Cotta à la présidence de Radio-France, André Jouve est nommé délégué à la coordination des programmes et des services musicaux auprès de Pierre Vozlinsky, puis devient en décembre 1982 conseiller du président Jean-Noël Jeanneney pour les affaires musicales. Il quitte ensuite Radio France pour présider le groupe de travail formé par l'union européenne de radiodiffusion (U.E.R.) consacré à la musique.