Menace de grève patronale au Metropolitan Opera

Le directeur du Met évoque la possibilité d’une grève patronale – et donc le non-paiement des salaires - pour accélérer les négociations avec les syndicats.

Menace de grève patronale au Metropolitan Opera
Le Metropolitan Opera de New York (©Corbis)

Mercredi 23 juillet, Peter Gelb, directeur du Metropolitan Opera (New York) a annoncé à ses employés qu’il pourrait se mettre en grève à compter du 1er août prochain. Cette procédure exceptionnelle, dite de « lock-out », permet à la direction de suspendre l'activité de l'entreprise - plus ou moins provisoirement - et de ne pas rémunérer ses employés. Cet ultimatum est le résultat de multiples échecs rencontrés lors des dernières négociations entre syndicats et direction, depuis juin 2014, pour redéfinir le budget annuel de l’établissement, dont le déficit est estimé à 2,8 millions de dollars.

« Si nous ne sommes pas en mesure de trouver des accords qui permettent au Met de fonctionner sur une base économique saine d’ici le 31 juillet, il est fort probable qu’une grève patronale sera engagée au 1er août », a déclaré M. Gelb au Wall Street Journal, tout en soulignant que, jusqu’à présent, les syndicats du chœur et de l’orchestre n’ont fait « en vérité, aucun effort » pour mener à bien ces négociations. « J’espère sincèrement éviter une situation aussi malheureuse » a-t-il conclu.

Le personnel de l’opéra et son directeur ne s’entendent pas sur la nature des coupes budgétaires à entreprendre. Peter Gelb veut réduire les coûts liés à la masse salariale de 16% et réformer le système de santé des salariés, quand les différentes organisations syndicales remettent notamment en cause le coût des productions de l’opéra, jugé excessif au regard de l’impopularité de certaines pièces.

D’après Alan S.Gordon, directeur exécutif de l’Association Américaine des musiciens, qui représente le chœur et les instrumentistes du Metropolitan Opera, la probabilité qu’un accord soit trouvé d’ici le 31 juillet est « de zéro ». Selon lui, Peter Gelb n’a aucune intention de trouver un accord « autre que le sien ».

Sur le même thème