Martin Scorsese prépare un biopic sur le pianiste américain Byron Janis

D’après le site Variety, Martin Scorsese va réaliser un film sur l’histoire du pianiste américain Byron Janis, l’un des rares élèves de Vladimir Horowitz. Le film sera produit par Paramount.

Martin Scorsese prépare un biopic sur le pianiste américain Byron Janis
Byron Janis, pianiste virtuose et rare élève d'Horowitz ©CaptureYoutube

Après la nouvelle réjouissante d’un futur film sur Leonard Bernstein, Martin Scorsese s’attaque à la vie d’un autre personnage, le pianiste Byron Janis aujourd’hui âgé de 87 ans. La nouvelle diffusée par le magazine Variety annonce que le grand réalisateur va produire un biopic basé sur l’autobiographie du pianiste américain : Chopin and Beyond : my extraordinary life in music and the paranormal.

Le rapport précieux qu’entretient Byron Janis avec Chopin remonte à 1967 quand le pianiste découvre deux manuscrits inédits de valses du compositeur. Mais sa réputation a surtout été marquée par sa rencontre avec Vladimir Horowitz. A l’époque, le pianiste est âgé de 17 ans et donne un concert public. Par chance le grand pianiste ukrainien est dans l’assistance et demande au jeune Byron Janis de venir jouer pour lui à New York.

Byron Janis devient le premier (et rare) élève d’Horowitz, et ce pendant trois ans où il suit des cours chaque semaine. Ce n’est qu’à 20 ans que le jeune Byron démarre véritablement sa carrière de soliste. Il est réclamé dans de prestigieux orchestres comme l’orchestre symphonique de Boston ou l’orchestre du conservatoire de Paris.

En 1973, le pianiste souffre d’arthrite aux mains, mais il continue de jouer 6 heures par jour et de donner des concerts. Pour soigner la douleur, Byron Janis prend beaucoup de médicaments et commence à réaliser qu’il ne jouera plus jamais comme avant. Toutes ces nouvelles difficultés le plongent dans une dépression.

«J’ai vécu une lutte permanente entre la vie et la mort pendant des années», avoue le pianiste avant de prendre la parole publiquement en 1985 pour parler de sa maladie. Il devient rapidement ambassadeur de la fondation Arthritis qui lutte contre cette maladie.

Dans son répertoire, on retrouve beaucoup de partitions romantiques, avec notamment les concertos de Rachmaninov, de Prokofiev, Liszt ou encore ceux de Tchaïkovski.

Le film produit par Paramount sera écrit par Peter Glanz (scénariste d’Une semaine ordinaire ), Martin Scorsese n’engageant que sa casquette de producteur. Il faut dire que ce n’est pas le premier projet de biopic envisagé par le cinéaste américain. Les spectateurs attendent déjà le film sur Bernstein, mais aussi sur Frank Sinatra, prévu depuis de nombreuses années, ou encore un biopic sur le boxeur Mike Tyson et sur le cascadeur Evel Knievel.

Sur le même thème