Marie-Claude Pietragalla visée par une procédure d’expulsion

La ville de Bagnolet a fait appel mercredi au tribunal de grande instance de Bobigny pour expulser la compagnie de Marie-Claude Pietragalla installée illégalement dans des locaux municipaux.

Marie-Claude Pietragalla visée par une procédure d’expulsion
Marie-Claude Pietragalla visée par une procédure d'expulsion

Depuis janvier, la ville de Bagnolet tente de récupérer les locaux occupés par l’ancienne danseuse Marie-Claude Pietragalla, et son compagnon le chorégraphe JulienDerouault. Le couple avait jusqu’au 30 juin pour quitter les lieux, ordre qu’ils refusent d’exécuter. Le 15 juillet, la mairie envoie un huissier pour constater leur départ mais l’opération est un échec. Les deux intéressés ne se présentent pas au rendez-vous et refusent toujours de libérer les lieux. Mercredi, la mairie de Bagnolet a fait savoir dans un communiqué qu’elle convoquait le juge pour « faire sortir Mme Pietragalla » des locaux qu’elle « occupe sans droit ni titre depuis septembre 2014 ».

L’histoire remonte à il y a cinq ans, quand l'ancien maire PCF de Bagnolet, Marc Everbecq, attribue à la chorégraphe, par le biais d’une convention dite d’occupation précaire, des locaux de 380 m2. Marie-Claude Pietragalla installe donc sa compagnie du Théâtre du Corps à quelques pas de la porte de Montreuil, pour un loyer dérisoire de 1000 euros par mois. La convention précise que les locaux doivent être libérés le 7 septembre 2014.

En début d’année, la ville souhaite donc récupérer ces locaux municipaux pour accueillir 450 élèves de l’école Jules Ferry. Un courrier est adressé le 28 janvier à l’ancienne danseuse étoile qui refuse, depuis, de quitter les lieux. La chorégraphe avait proposé à la mairie deux solutions : son départ le 1er septembre 2015 contre 220 000 euros puis un départ le 15 juillet contre la somme de 40 000 euros. Deux tentatives refusées par le maire socialiste, Tony di Martino, qui aujourd’hui n’a d’autre solution que d’envoyer l’affaire en justice.

Sur le même thème