A Los Angeles des manifestants protestent contre le choix d’un chanteur blanc pour interpréter le rôle d’un pharaon

Plusieurs manifestants se sont rassemblés samedi lors de la première représentation d’Akhnaten de Philip Glass à l’Opéra de Los Angeles. Ils refusent qu’un chanteur blanc interprète le rôle d’Akhenaton.

A Los Angeles des manifestants protestent contre le choix d’un chanteur blanc pour interpréter le rôle d’un pharaon
Anthony Roth Costanzo dans le rôle d'Akhenaton à Londres en mars 2016 © Bettina Strenske / PHOTOSHOT/MAXPPP

Samedi 5 novembre, les spectateurs de la première représentation d’Akhaten à l’opéra de Los Angeles ont été accueillis par plusieurs manifestants. Ces derniers protestaient contre le casting du spectacle, et la présence sur scène d’un chanteur blanc pour interpréter le rôle du pharaon égyptien Akhenaton dans l’opéra de Philip Glass. « Akhenaton était un pharaon noir », pouvait-on lire sur leurs pancartes. Certains participants ont expliqué qu’à travers leur démarche, ils souhaitaient « sensibiliser pacifiquement le public à leur histoire ».

Face à ce mouvement, la compagnie d’opéra a réagi : « Même si nous nous efforçons de défendre la diversité dans nos castings, nous refusons d’établir des critères d’âge et de physique pour la distribution des rôles importants. » Elle ajoute que le rôle d’Akhenaton nécessite de faire appel à un contreténor, ce qui est plus difficile à trouver, et qu’Anthony Roth Costanzo, qui interprète le pharaon sur scène, a été choisi avant tout pour ses qualités vocales et scéniques. Anthony Roth Costanzo a déjà chanté ce rôle plus tôt cette année à Londres et « c’est l’un des seuls artistes de l’opéra de Los Angeles qui avait les compétences requises pour cette pièce » explique la compagnie. L’opéra a cependant tenu à soutenir les manifestants dans une tribune publiée dans le Times, en affirmant que la contribution des personnes de couleur a été longtemps ignorée. Et espère, avec ses efforts, « faire partie de la solution ».