Les versions les plus folles du Boléro de Maurice Ravel

Mis à jour le mardi 03 mai 2016 à 09h07

Le Boléro est récemment entré dans le domaine public à la suite de nombreuses péripéties juridiques et testamentaires. Pour autant, cela n’a pas empêché nombre d’ « artistes » de reprendre le fameux Boléro, pour le meilleur et parfois pour le pire…

Les versions les plus folles du Boléro de Maurice Ravel
© Youtube

Ecrit à la demande de la danseuse russe Ida Rubinstein, le Boléro de Maurice Ravel a été créé dans la foulée, en 1928. Inspiré du Fandango (dont il devait porter le nom), danse traditionnelle de couple d’origine espagnole et portugaise, Ravel n’avait certainement pas prévu d’écrire l’œuvre la plus jouée du répertoire français.

En effet par la simplicité de son motif mélodique le Boléro s’est particulièrement bien exporté à travers le monde, en témoigne le nombre incalculable de versions plus incongrues les unes que les autres que l’on peut trouver sur le net.

En cette journée historique, nous vous proposons un échantillon des reprises du Boléro par des artistes du monde entier.

Cependant, on ne pouvait laisser se noyer dans notre petite sélection ce chef-d’œuvre tout droit venu du nord du Mexique :* Los Baron de Apocada, *Ladies Bar. Admirez la foule en transe devant cette reprise pour le moins étonnante, agrémentée d’une chorégraphie pour le moins rythmée des danseuses et leurs partenaires, chemises ouvertes au vent et chapeaux de cow-boy vissés sur la tête. Mais revenons à l’interprétation du Boléro : mélange de conga et de polka, le thème mélodique est pour le moins _reprise * par le chanteur *_Ubaldo Suárez.

Nous vous laissons juger par vous-même :