Les vacances des petits musiciens : on emmène l'instrument, ou pas ?

Mis à jour le lundi 17 octobre 2016 à 16h07

C'est les vacances ! Grande joie des enfants, les deux mois loin de l'école demandent aux parents pas mal de gymnastique logistique. A ne pas oublier : l'instrument de musique, le petit dernier de la famille. Alors, on l'emmène ou pas ?

Les vacances des petits musiciens : on emmène l'instrument, ou pas ?
© Stephen Simpson Getty Images

« La grande valise est dans le coffre, le frigo sous les pieds de la mamie, la tente sur le toit (ah, tiens, j’y ai laissé mon portable), le chien est couché sous le siège de devant, les affaires de plage sont sous le parasol, on a laissé le canari et le poisson rouge chez la voisine, les passeports et les médicaments sont dans la boite à gant, les enfants ont bien pris leurs doudous et leurs jouets et ils sont bien attachés, j’ai de l’eau dans la portière... tout est là, c’est les vacances, c’est parti ! »

Vous êtes en train de monter dans la voiture pleine à craquer, quand vous entendez une petite voix hésitante vous souffler tout doucement dans la nuque : « tu n’as pas pensé à emmener le piano ? Le maître m’a dit qu’il fallait absolument que j’en fasse pendant les vacances… »

En effet, que fait-on de l'instrument en vacances ? Vous n’y avez pas pensé. Et pourtant, vous avez prévu les livres et les jeux de société, les coloriages et les exercices d'ortographe et de mathématiques, de quoi animer les après-midis de canicule ou les journées pluvieuses en montagne. Et puis, le piano, ça ne rentre pas dans la voiture. Deux petits mois sans l’instrument, ce n’est pas grand-chose, après tout…(Pourquoi a-t-on dit "non" au juste lorsqu’il nous a demandé de faire de la trompette ?)

Erreur du débutant. Si le maître a dit qu’il fallait faire du piano aussi pendant les vacances, c’est pour éviter de perdre tous les acquis ou presque de votre musicien débutant pendant de longues vacances d’été. Et de se retrouver à la rentrée au point de départ, lui comme votre enfant, et du coup mettre en péril tout l’élan et toute la motivation que vous avez réussi à déployer au cours de l’année. Garder ses repères sur le clavier et la tonicité dans les doigts, ainsi que les notions des notes et des rythmes, permet de garder le lien avec toutes les étapes que votre enfant a franchies au cours de l'année. Il ne s’arrête pas de lire pendant les vacances pour autant, pas vrai ?

Pas de panique, les solutions existent. Vous n'avez peut-être pas un piano / une harpe / une contrebasse à chaque port ; pour les instruments qui voyagent difficilement, il faudra patienter un peu. Pour les autres, il vous reste peut-être un peu de place dans la valise... Voici trois solutions pour passer les vacances en musique malgré tout.

Solution classique à haut risque : continuez comme si de rien n'était

Solution idéale, s’il en est, tant que votre enfant joue d’un instrument facilement transportable - vous emmènerez tout, les partitions et l’instrument. Ne vous attendez pas à ce que la cadence quotidienne consacrée aux exercices survive aux vacances. Pas sûr non plus que vos voisins du camping apprécient la trompette à l’heure de la sieste. Ce serait trop facile. Mais proposez de temps en temps de remplacer la lecture le soir ou dans l’après-midi par quelques notes de musique. Pourquoi ne pas revoir les morceaux que votre enfant a appris au cours de l’année ? Ou inviter les voisins du bungalow à un petit concert en prélude à l'apéro ? Pas sûr que le plan se tienne, mais ça vaut le coup d'essayer.

Solution 'mode vacances' : mettez la main à la pâte

Misez tout sur la motivation. Essayez de trouver des occasions de sortir l’instrument hors du contexte « devoir réviser ». Si vous faites un peu de musique vous-même ou si vous avez des musiciens dans l’entourage, provoquez les moments où l’on peut chanter et jouer ensemble. Les longues soirées sous les étoiles s’y prêtent bien, si vous savez gratter un peu de guitare, le tour est joué. Dans les deux cas, entonnez vous-même la chansonnette, préparez-vous un petit répertoire à décliner dans diverses occasions estivales. Votre enfant s’y joindra sans l’instrument ou avec, s’il en a envie ou l’occasion. Mais il se rendra compte que de faire de la musique à plusieurs, c’est vachement chouette. Et on a bonne presse parmi les copains.

Solution 'même pas peur' : déployez les gros moyens

Garder le lien avec la musique, cela passe aussi par la découverte. Instruments, genres musicaux, compositeurs, tout se prête à une déclinaison à travers le jeu. Deux avantages à cette démarche : il existe sur le marché pléthore de supports consacrés à la musique : livre-disques, films, dessins animés, applications, émissions radio ou vidéo...et vous ne pouvez pas vous tromper si vous choisissez bien quant à l'intérêt que leur porteront vos enfants. Mais il faudra anticiper pour constituer sa collection des vacances, et investir.

Prévoyez pour de longs voyages en voiture des musiques ou des histoires à découvrir : enquêtes policières, histoires de vie des compositeurs, opéras racontés aux enfants, sélections thématisées...Composez votre sélection, replongez-vous dans les classiques : c’est peut-être l’occasion de redécouvrir Pierre et le loup dans une version nouvelle ou d'enchaîner sur les deux saisons de Klassiko Dingo en podcast, votre émission radio favorite. Abordez les musiques d’autres horizons : par les histoires en musique ou les recueils de chansons de différents pays. Cela peut même devenir votre plus fort atout en période de négociation : "Tu veux regarder la télé ? C'est d'accord, mais aujourd'hui il y a Piccolo Saxo ! La tablette ? Pourquoi pas Le Carnaval des animaux ! On joue au jeu des Sept familles ? Parfait, j'en ai un autour des instruments de musique ! "

Les jeux de plein air peuvent aussi être liés à la musique : les devinettes, les quizz ou les chaises musicales, par exemple. Vous pouvez organiser un atelier de fabrication des instruments à partir des matériaux de récupération. Vous risquez d'avoir tous les enfants du quartier pour le goûter.

Quelle que soit la solution que vous adoptez, ce n'est qu'en rentrant chez vous que votre enfant retrouvera véritablement son instrument. Reprenez la régularité à petites doses, encouragez votre enfant à intégrer son instrument dans le jeu. Faites les devinettes pour lui faire réviser les notes. Préparez sereinement la rentrée : votre enfant se sera si bien amusé qu'il attendra avec impatience les retrouvailles avec son professeur !

Sur le même thème