Les suisses rejettent le projet de salle de concert pour le Lucerne Festival

Les députés du Parlement cantonal de Lucerne ont voté majoritairement contre la construction d’une nouvelle salle de concert modulable qui devait servir pour le festival de la ville.

Les suisses rejettent le projet de salle de concert pour le Lucerne Festival
Lucerne, vue sur les montagnes

C’est à 62 voix contre 51 que le projet a été rejeté. Lundi 12 septembre, les députés du Parlement cantonal de Lucerne ont enterré la construction d’une salle de concert qui devait être utilisée par le festival de la ville.

L’ouverture de ce complexe artistique était prévue pour 2023, sur les rives du lac des Quatre-Cantons. Modulable et dédié en partie aux œuvres expérimentales, il est né il y a plusieurs décennies dans l’esprit de Pierre Boulez. N’étant jamais parvenu à faire construire une telle salle dans Paris, le compositeur, qui a notamment fondé l’Académie du festival de Lucerne, a soumis son idée au festival suisse, avec succès.

Mais ensuite le projet, dont le coût s’élevait à 208 millions de francs suisse, a fait l’objet d’une controverse. Il devait être en partie financé par le don d’un riche homme d’affaire allemand, Christof Engelhorn. Ce dernier est décédé en 2010, avant que la somme ne soit versée et c’est une réelle bataille juridique qui a démarrée avec la justice des Bermudes – où se trouvait l’argent de l’homme d’affaire – pour récupérer les fonds. De plus, en Suisse, les partisans du projet n’ont pas réussi à créer d’enthousiasme autour de cette salle, ni à donner envie d’investir de l’argent public pour ce lieu. Le vote de cette semaine en est la preuve. A la grande tristesse du directeur du festival de Lucerne, Michael Haefliger, qui a exprimé sa déception sur la radio suisse.

Sur le même thème