Les statistiques de la musique classique en 2016

Après avoir recensé 32 456 événements, concerts, opéras et ballets, le site Bachtrack nous livre ses statistiques du monde de la musique classique en 2016, de l’œuvre la plus jouée aux personnalités les plus actives.

Les statistiques de la musique classique en 2016
Selon le site Bachtrack Valery Gergiev est le chef d'orchestre qui a été le plus actif en 2016, © Guillaume Decalf / France Musique

Quel chef d’orchestre a le plus dirigé en 2016 ? Qu’écoute-t-on comme genre de musique au Japon ? Quelle œuvre a le plus résonné dans les salles ? Le site Bachtrack répond aujourd’hui à toutes ces questions, en publiant ses statistiques actualisées du monde de la musique.

Ainsi, on découvre qu’en 2016 c’est la musique de Beethoven qui a été la plus jouée dans le monde. Six de ses œuvres figurent dans le top 10 des pièces les plus exécutées, avec, en haut du classement, sa 5e Symphonie. Les dates anniversaires des compositeurs entraînent également un regain d’intérêt, fort mais limité dans le temps, pour leur musique. En 2016, Henri Dutilleux (né en 1916), Alberto Ginastera (né en 1916) et György Kurtág (né en 1946) ont été particulièrement plébiscités. Enfin, concernant les opéras, c’est La Flûte enchantée de Mozart qui occupe la première place, suivie des Noces de Figaro et de La Bohème de Puccini.

Les chiffres de Bachtrack nous offrent également des informations sur l’activité des musiciens et chefs d’orchestre. En 2016 c’est Valery Gergiev qui a été le chef le plus actif, en dirigeant près d’un jour sur deux, avec 143 concerts référencés. Renaud et Gautier Capuçon arrivent tous deux seconds au classement des violonistes et des violoncellistes qui ont le plus donné de représentations, avec respectivement 50 et 49 concerts. Jean-Yves Thibaudet se hisse lui à la 4e position du classement des pianistes. Beaucoup reste à faire concernant la présence des femmes sur la scène musicale déplore cependant Bachtrack, qui note que leur visibilité est bien plus grande dans l’univers de la danse et du ballet.

Quelques données de Bachtrack sont enfin plus surprenantes. Au Japon, 38% des concerts sont programmés l’après-midi, tandis qu’en Europe seuls 8% des représentations sont données entre 14h et 15h. Et les Japonais semblent être les plus férus du répertoire romantique, puisque 67% des œuvres programmées dans le pays sont issues de ce répertoire.