Les premiers violons auraient bien été conçus pour imiter la voix humaine

Plusieurs musicologues ont longtemps soupçonné les inventeurs du violon d'avoir voulu imiter la voix humaine en créant cet instrument. Une idée que des chercheurs de l’Université de Taïwan ont tenté de vérifier.

Les premiers violons auraient bien été conçus pour imiter la voix humaine
Les Stradivarius exprimeraient des caractéristiques acoustiques proches des voix de ténor ou d'alto, © Maxppp / Dave Yoder

Des chercheurs de l'Université de Taïwan ont souhaité répondre à la question suivante : le violon a-t-il été créé avec la volonté d’imiter la voix de l’homme ? 

Pour mener leur étude, et offrir une réponse à cette interrogation, les scientifiques ont demandé à un musicien de jouer sur 15 violons antiques différents, parmi lesquels un modèle de 1570 conçu par Andrea Amati, six Stradivarius et sept autres violons de Crémone et Brescia. Aidés d’un logiciel d'analyse phonétique, ils ont ensuite comparé les notes des violons à celles de huit femmes et huit hommes chantant des voyelles anglaises.

Résultat, les Stradivarius expriment bien des caractéristiques acoustiques proches des voix de ténor ou d'alto. Les plus anciens violons se rapprochent quant à eux de voix de basse ou de baryton. « Ces propriétés pourraient expliquer la brillance caractéristique des Stradivarius », expliquent les chercheurs dans leur étude publiée lundi dans la revue scientifique américaine Proceedings of the National Academy of Sciences.

« L’idéal pour un violon à l'ère baroque était de pouvoir imiter la voix humaine », poursuivent-ils. Les chercheurs se sont particulièrement intéressés aux « formants », plages de fréquences où une voix atteint sa résonance maximale. « Nous avons pu démontrer que les violons de Crémone étaient capables de produire les mêmes caractéristiques de formants que chez les chanteurs humains ».

avec AFP