Les Opéras d’Angers-Nantes et de Rennes présentent une saison commune en 2018-2019

Angers-Nantes Opéra et l'Opéra de Rennes mettent en commun leurs programmations lyriques pour la saison 2018-2019, première étape d'une coopération renforcée entre les deux institutions, ont-elles annoncées.

Les Opéras d’Angers-Nantes et de Rennes présentent une saison commune en 2018-2019
Opéra de Rennes, © Getty / Herve CHAMPOLLION

Angers-Nantes Opéra et l’Opéra de Rennes ont présenté, lundi 11 juin, une programmation commune aux deux institutions. On y retrouve, entre autres, Un Bal masqué de Verdi et Le Vaisseau fantôme de Wagner

« Cette alliance avec Rennes est très politique mais aussi très professionnelle, technique. L'un des intérêts, c'est de partager le travail de production et de gagner du temps », a déclaré Alain Surrans, à la tête d'Angers-Nantes Opéra (ANO) depuis janvier 2018, après 12 années passées à la direction de l'Opéra de Rennes. 

Cette mutualisation des moyens se traduira notamment au travers de l’activité des orchestres. L'Orchestre symphonique de Bretagne et l'Orchestre national des Pays de la Loire se partageront les productions, et joueront à Rennes et à Nantes.  

Au cours d’une conférence de presse donnée à Rennes, Christophe Delhoume, administrateur de production de l'ANO, a exclu l’idée que l'Opéra de Rennes, qui sera dirigé par Mathieu Rietzler, devienne « un opéra à la remorque ». « On n'est pas allé au scénario le plus fusionnel. Rennes va rester une maison de production. Pour la grosse cavalerie, il nous a semblé malin de mutualiser les moyens, ce qui nous permet de monter deux gros ouvrages lyriques (Verdi et Wagner) au lieu d'un », a-t-il expliqué à l'AFP. 

Benoît Careil, adjoint à la culture de Rennes, s'est dit cependant « très attentif à la protection de l'emploi artistique, en gardant un volume d'emplois identique », notamment pour les intermittents. Fin septembre, début octobre, « les trois maires présenteront les modalités précises de leur partenariat », a-t-il ajouté.

La saison 2018/19 s'ouvrira avec deux œuvres du répertoire romantique russe, Iolanta (1892) de Tchaïkovski, et Aleko de Rachmaninov (1893), présentés d'abord à Rennes, puis à Nantes et Angers, en collaboration avec le Théâtre Bolchoï de Minsk. 

Les deux institutions proposeront également la production de Robert Carsen et des Arts Florissants de William Christie The Beggar's Opera (l'opéra des gueux de 1720), récemment très applaudie au théâtre des Bouffes du Nord à Paris. 

Angers-Nantes Opéra et Rennes ouvriront enfin leurs « horizons » avec une nouvelle série de concerts de musiques du monde (gospel, flamenco, chant persan, etc), et des concerts « découvertes » de l'opéra à 4 euros. 

avec AFP