De nombreux hommages rendus à Didier Lockwood

Le violoniste de jazz Didier Lockwood est décédé le dimanche 18 février 2018, à l’âge de 62 ans. L'annonce de sa disparition brutale a suscité de nombreuses réactions, dans la presse et sur les réseaux sociaux.

De nombreux hommages rendus à Didier Lockwood
Didier Lockwood, décédé à l'âge de 62 ans le dimanche 18 février 2018, © AFP / Joel Saget

« Profondément généreux et communicatif, il va manquer à ses amis, à la musique, à tous les enfants qu’il avait envie d’éclairer avec sa passion (…) Il voulait faire de la musique sans frontières et sans a priori ». Interrogée par l’Agence France Presse, Françoise Nyssen, a salué la mémoire du violoniste Didier Lockwood, qui nous a quittés hier à l’âge de 62 ans.

Sur Twitter, les mots de la ministre de la Culture ont été suivis de ceux du président de la République, Emmanuel Macron, qui rend un « hommage ému au violoniste Didier Lockwood, ami et partenaire des plus grands, aussi soucieux de nouer le fil entre les cultures que de transmettre au plus grand nombre. Son rayonnement, son ouverture d'esprit et son immense talent musical nous manqueront. »

Dans la presse, de nombreux articles reviennent sur la vie du musicien qui a occupé « pendant plus de 40 ans, une place singulière dans le paysage musical », rappelle le journal Le Monde. A cela s’ajoute les hommages de fans et de personnalités publiques qui affluent depuis hier sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, Renaud Capuçon écrit : « La France perd un musicien d’exception, un homme aux qualités rares ». De son côté, Christiane Taubira s’interroge : « Didier Lockwood? Non, on ne meurt pas si facilement! Même si à chaque concert il s'offrait en joie pleine avec son violon, comme au Duc il y a peu. Il fait soudain plus froid dans mon cœur que sur les flancs enneigés des côtes d'Ottawa. »

Interrogé par l’AFP, François Lacharme, président de l’Académie du Jazz, souligne quant à lui que « ce n’est pas qu’un grand violoniste qui se tait aujourd’hui, c’est un défenseur de la musique et des arts qui fut pour moi un ami éclairé, un roi de cœur. »

France Musique rend également hommage aujourd’hui à l’artiste. Michel Orier, directeur de la musique à Radio France et Alex Dutilh, producteur d’Open Jazz, étaient ce matin au micro de Musique Matin. Ce soir les émissions Open Jazz et Banzzaï lui seront dédiées.

Les émissions qui lui étaient consacrées sont également à retrouver sur francemusique.fr