Les musiciens européens soutiennent le mouvement anti-Brexit

«Britain, please stay ». A trois semaines du référendum sur la sortie de la Grande Bretagne de l’Union européenne, les Européens témoignent de leur attachement aux Britanniques dans une « lettre d’amour » signée par 125 personnalités de tous horizons, dont Alfred Brendel ou Patricia Petibon.

Les musiciens européens soutiennent le mouvement anti-Brexit
Brexit

Intitulée « Lettre d’amour d’Europe aux Britanniques » et publiée par le supplément littéraire du Times, la pétition a été initiée par l’Autrichien Robert Rotifer, le Français Philippe Auclair et le Grec Apostolos Doxiadis, et partagée et signée par 125 personnalités. Scientifiques ou footballeurs, prix Nobel ou cinéastes, architectes ou musiciens, journalistes ou producteurs, la diversité des signataires « prouve à quel point l’affection pour la Grande Bretagne est profonde et répandue sur tout le Continent », selon les initiateurs.

Should I stay or should I go ?

Parmi la liste des signataires, le monde de la musique n’est pas en reste : le critique musical Michka Assayas, la cantatrice Patricia Petibon, le pianiste Alfred Brendel, le violoniste jazz Didier Lockwood ou les compositeurs Richard Dubugnon ou Krzyzstof Penderecki se joignent au mouvement anti-Brexit en espérant influencer ceux qui hésitent encore :

« Si cela peut aider les indécis à prendre leur position, nous souhaiterions souligner à quel point nous apprécions la présence du Royaume Uni dans l’Union européenne. Il ne s’agit pas que des traités qui nous lient à votre pays, mais des liens d’admiration et d’affection. Nous espérons tous que vous voterez en faveur de leur renouvèlement. Grande Bretagne, reste, s’il te plaît. » peut-on lire dans la pétition.

Sur le même thème