A Berlin, un musicien sur trois souhaite abandonner son métier

Selon une étude publiée par le Landesmusikrat de Berlin, le conseil régional de la musique, un musicien berlinois sur trois voudrait abandonner son métier.

A Berlin, un musicien sur trois souhaite abandonner son métier
Un musicien sur trois pense abandonner son métier. , © Getty

Les conséquences de la pandémie se font ressentir chez les artistes berlinois. Selon une enquête du Landesmusikrat (le conseil régional de la musique) publiée le 25 janvier, 29% des musiciens ne voient pas leur avenir dans la musique ou auraient changé de métier.

Toujours selon cette étude du conseil, seulement 22% des personnes interrogées verraient l'avenir positivement tandis que près de la moitié, 46,6%, disent avoir besoin d'une aide financière.   

Une petite partie des 485 musiciens interrogés, seulement 20%, aurait bénéficié des aides de l'Etat. La plupart des musiciens, 37% d'entre eux, n'ont effectué aucune démarche, jugeant les réglementations peu claires. 27% des musiciens ont peur du remboursement induit par celui-ci. 

Hella Dunger-Löper, présidente du conseil régional de la musique de Berlin, a réagi à la situation. Elle a évoqué, dans une interview avec l'agence de presse DPA, une situation dramatique pour les musiciens indépendants. Elle précise qu'"une aide rapide et non bureaucratique est plus urgente que jamais dans cette phase de la pandémie".