Les intermittents occupent le chantier de la Philharmonie de Paris

Le chantier de la Philharmonie de Paris a été occupé ce mercredi matin par quelques 200 intermittents selon la CGT-Spectacle. Ils ont déployé deux grandes banderoles sur le toit du bâtiment.

Les intermittents occupent le chantier de la Philharmonie de Paris
Les intermittents ont déployé deux banderoles sur le toit de la Philharmonie. (DR)

Des intermittents du spectacle ont occupé ce mercredi matin le chantier de la Philharmonie de Paris, à la Porte de Pantin, a-t-on appris de source concordante. "Depuis 6h30 ce mercredi matin, 200 intermittents du spectacle et intérimaires occupent (...) le chantier de la Philharmonie de Paris Porte de Pantin ", a indiqué la CGT Spectacle dans un communiqué.

Les intermittents ont grimpé sur le haut de la structure métallique qui domine le périphérique parisien pour déployer deux banderoles, "Non à l'agrémen t" et "Gagnons des droits ", selon des témoins. Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT-Spectacle, fer de lance de la lutte des intermittents, a dénoncé "un projet pharaonique décidé sous Sarkozy ".

Par ailleurs, une vingtaine de militants étaient postés devant le bâtiment dans lequel les partenaires sociaux étaient réunis au sein du Conseil National pour l'Emploi. La réunion du CNE constitue la dernière étape formelle avant l'agrément par le ministère du Travail de la convention chômage contestée par les intermittents.

"Le gouvernement va l'agréer car il ne veut pas fâcher les partenaires sociaux avant la conférence sociale des 7 et 8 juillet ", a observé Denis Gravouil. "Mais le festival d'Avignon démarre le 4 juillet ", a-t-il rappelé. Le personnel du festival à prévenu qu'il se mettrait en grève si une issue n'était pas trouvée au conflit.

Avec AFP

Sur le même thème