Qui sont les disquaires ? Portrait-robot d’une profession

A l’occasion du MaMA, le marché des musiques actuelles qui se tient à Paris du 18 au 20 octobre, le ministère de la Culture dresse un portrait-robot des disquaires indépendants en France, des « acteurs clés de l’écosystème musical ».

Qui sont les disquaires ? Portrait-robot d’une profession
Il y a aujourd'hui 334 disquaires en France, un nombre divisé par 10 depuis le début des années 80, © Maxppp / Marlene Awaad

Âge moyen, chiffre d’affaires, modèle économique … Alors que se tient à Paris la 8e édition du MaMA, le marché des musiques actuelles, le ministère de la Culture nous propose un portrait-robot d'une profession clef du secteur musical en France : celle de disquaire indépendant.

Dans une infographie, disponible sur le site du ministère, on apprend qu’ils sont 334 actuellement en France, soit dix fois moins que dans le début des années 1980. 36 nouveaux disquaires sont arrivés sur le marché ces deux dernières années. Les disquaire sont très majoritairement des hommes, 90 % de la profession est masculine et les gérants ont un âge moyen de 47 ans.

Infographie sur la profession de disquaire en France
Infographie sur la profession de disquaire en France, © ministère de la Culture

Concernant leur situation financière, le ministère décrit « un modèle économique dynamique mais fragile ». Le chiffre d’affaires moyen est de 130 000 euros, mais 80% des disquaires qui ont moins de deux ans d’ancienneté réalisent un chiffre d’affaires inférieur à 100 000 euros. 75 % font de la vente en ligne, mais elle représente moins de 25% de leur chiffre d’affaire précise l’infographie.

Enfin, est abordée la question du vinyle dont « le retour est porté par les disquaires. » Tous en vendent et les vinyles représentent en moyenne 75% de leur chiffre d’affaires. Et avec 5 000 références en moyenne « c’est une véritable profondeur de catalogues » qu’ils nous proposent aujourd’hui dans les boutiques, commente le ministère.