Les Concerts de Monsieur Croche prennent fin prématurément

La saison 2019-2020 des Concerts de Monsieur Croche, qui devait se dérouler à Paris jusqu'en mai 2020, prendra fin plus tôt que prévu, faute de public. Treize concerts sont annulés.

Les Concerts de Monsieur Croche prennent fin prématurément
La salle Gaveau, à Paris, cadre de la saison des Concerts de Monsieur Croche, dont l'aventure se termine prématurément , © AFP

L'information est funeste, le communiqué qui l'annonce, amer. La deuxième saison des Concerts de Monsieur Croche n'arrivera pas à son terme en raison de « la fréquentation constamment décevante observée depuis le début de l'aventure » écrit Yves Riesel, à l'origine de l'événement dont France Musique est partenaire. Treize concerts, dont une journée "Festival Piano Frenezy", sont annulés. Ils étaient programmés entre le 26 février et le 13 mai 2020.   

Lancés en 2018 à la Salle Gaveau, dans le 8e arrondissement de Paris, les Concerts de Monsieur Croche - du nom de plume que prit Claude Debussy pour commenter la vie musicale de son temps - entendaient promouvoir les artistes, et les pianistes plus particulièrement, « quel que soit l'état de leur réputation, en respectant la singularité de leur art, sans travestir le message ».  Une initiative qu'Yves Riesel souhaitait « vintage à dessein pour le style » et à contre-pied des « lieux-communs actuels selon lesquels le classique est cool à condition d'en sortir, et s'il accepte d'apprendre des génies de l'électro ou du rap... ». 

« Pas un seul concert n'aura permis de financer par ses seules recettes la salle, le piano, le cachet de l'artiste et les droits d'auteurs » selon le communiqué, pour qui le manque de public s'explique en partie par les mouvements sociaux, mais aussi « la concurrence sur les prix, sur la publicité, sur la promotion » . Ce dernier s'accompagne d'un texte d'Yves Riesel « Sur la situation de la production indépendante de concerts de musique classique à Paris » dans lequel l'auteur pointe du doigt le « show-business classique qui a trouvé à la Philharmonie de Paris son nid douillet aux frais du contribuable », « la disparition des colonnes Morris » ou encore «la paupérisation de la presse et des bloggeurs ». 

Yves Riesel s'exprimera sur la disparition des Concerts de Monsieur Croche au micro de Jean-Baptiste Urbain ce jeudi 13 février à 8h15 dans Musique Matin