Les Chorégies d’Orange 2020 sont annulées

Les organisateurs des Chorégies d’Orange ont annoncé le mercredi 15 avril l’annulation de l’édition 2020 du festival en raison de la crise sanitaire. Elle devait se tenir du 19 juin au 1er août.

Les Chorégies d’Orange 2020 sont annulées
Les Chorégies d'Orange, édition 2019, © Maxppp / Photo PQR La Provence

Renaud Muselier, président de la région Provence Alpes-Côte d’Azur et Jean-Louis Grinda, directeur artistique des Chorégies d’Orange annoncent dans un communiqué l’annulation de l’édition 2020 du festival, en raison de la crise sanitaire. Elle devait se tenir du 19 juin au 1er août. 

« Une attention particulière sera portée aux artistes, techniciens, permanents et intermittents qui sont l’âme de ce festival », indiquent-ils, ajoutant que les spectateurs qui avaient déjà pris leur place pour un spectacle se verront proposer un remboursement ou la possibilité de conserver leur réservation pour 2021. 

Au micro de Jean-Baptiste Urbain dans Musique Matin, vendredi 17 avril, Jean-Louis Grinda évoque une décision prise « dans la tristesse, mais en toute responsabilité ». Le directeur du festival reste néanmoins optimiste sur l'avenir de la manifestation : « nous sommes auto-financés à 80%, mais à partir du moment où nous ne jouons pas et que les pouvoirs publics ont déclaré très clairement que les subventions seront versées, nous pourrons faire face à toutes nos obligations et préparer le festival l'année prochaine, normalement ». 

Cette année deux opéras étaient notamment programmés, La Force du Destin de Verdi, avec l’Orchestre national de France et Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns, mis en scène par Jean-Louis Grinda, avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France, Roberto Alagna, Nicole Lemieux et Ludovic Tézier. Cette production ouvrira la prochaine édition des Chorégies.

Renaud Muselier annonce également vouloir réunir les responsables des principaux festivals du Sud pour « évoquer avec chacun d’eux leur situation particulière ». Il s’engage au maintien par la Région des subventions votées à toutes les structures culturelles ainsi que la mise en place d’un Fonds exceptionnel de 5 millions d’euros pour la culture.